Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Nouvelles de la Faim et de la Mort!
01/11/2007 - 00:19

Niger: la presse muselée par le Gouvernement

Reporters sans Frontières: Un journaliste d’Aïr-Info arrêté et détenu à Agadez avec le directeur de publication du journal. Un mois après l’arrestation de Moussa Kaka, Reporters sans frontières appelle le président Mamadou Tandja à cesser de "traiter les journalistes en ennemis".



Moussa Kaka, directeur de la station privée Radio Saraouniya, correspondant au Niger de Radio France Internationale (RFI) et Reporters sans frontières, a été arrêté le 20 septembre. Il a été inculpé de "complicité de complot contre l’autorité de l’Etat", pour avoir eu des contacts réguliers avec la rébellion touareg.

Reporters sans frontières demande la libération immédiate d’Ibrahim Manzo Diallo, directeur de publication du bimensuel privé Aïr Info, publié à Agadez (Nord), arrêté le 9 octobre 2007 à l’aéroport de Niamey alors qu’il s’apprêtait à embarquer pour la France.
"L’intolérance du gouvernement nigérien a atteint un point critique avec cette arrestation irrationnelle. Non seulement être le correspondant de RFI n’est aucunement un crime mais, de plus, Ibrahim Manzo Diallo ne travaille pas pour cette radio. Sa libération, ainsi que celle de Moussa Kaka, est la seule issue pour un gouvernement qui semble avoir perdu le sens de la mesure et de la justice", a déclaré l’organisation.

Ibrahim Manzo Diallo, directeur de publication du bimensuel privé Aïr Info, publié à Agadez (Nord), a été inculpé le 29 octobre 2007 "d’association de malfaiteurs". Placé sous mandat de dépôt, il a été transféré à la prison civile d’Adagez, où il est détenu avec des prisonniers de droit commun. Aucune date n’a été fixée pour le procès, l’affaire étant en cours d’instruction, selon son avocat.
"Porter de telles charges contre un professionnel des médias est une insulte au journalisme. Rendre compte de la réalité en s’informant auprès de toutes les sources ne constitue pas une association de malfaiteurs. Il s’agit du travail légitime et normal de la presse"

Lire le dossier complet et signer la pétition sur le site de Reporters sans frontières en cliquant sur le lien ci-dessous.

S.D. / Source Web




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 8 Novembre 2008 - 19:18 España Editoweb 8 noviembre 2008




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo