Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
02/08/2014 - 00:10

Nuit des étoiles: Perséides et Rosetta

Alors que la fusée Ariane 5 vient de réussir la mise en orbite d'un vaisseau de ravitaillement pour l'ISS, la 24° édition de la nuit des étoiles 2014 se déroule du 1° au 3 août avec pour thème les comètes non seulement à cause des Perséides mais également parce que la sonde européenne Rosetta s'approche de la comète Churyumov-Gerasimenko le 6 août avec l'objectif d'y déposer un robot.



Nuit des étoiles: Perséides et Rosetta
Lancement réussi d’Ariane 5: un vol parfait:
Le 5e vaisseau européen de ravitaillement de l’ISS a été mis en orbite dans la nuit du 29 au 30 juillet 2014 grâce à une fusée Ariane 5 depuis le Centre spatial guyanais. Il rejoindra l’ISS le 12 août prochain. Un nouvel exemplaire du lanceur Ariane 5 ES s’est arraché de la gravité terrestre, en Guyane, dans la nuit du 29 au 30 juillet 2014 à 20h47 (Kourou), 01h47 (Paris) pour mettre en orbite le 5e et dernier vaisseau européen de ravitaillement de l’ISS: l’ATV-5 Georges Lemaître. ... Le cargo doit maintenant rejoindre la station spatiale internationale sous l’œil vigilant du centre de contrôle ATV-CC, basé au CNES, à Toulouse. (cnes.fr)

La Nuit des étoiles 2014 sous le signe des comètes:
Ce sera bien sûr l'occasion de rappeler que les étoiles filantes sont créées par des grains de poussières cométaires qui rentrent à très grande vitesse dans la haute atmosphère de la Terre. Chaque nuit, il est toujours possible de voir quelques météores, mais lorsque l'orbite de la Terre autour du soleil croise celle d'une comète, et traverse le nuage de poussières qu'elle a laissé derrière elle lors de ses passages précédents, il y a une telle augmentation du nombre de météores que l'on parle de pluie. Ces poussières sont en effet arrachées de la surface du noyau par les gaz qui se subliment lorsque la surface de la comète se réchauffe en se rapprochant du soleil, et se dispersent le long de son orbite. (huffingtonpost.fr)

Les Perséides ou « Larmes de saint Laurent » sont un essaim de météores (ou pluie d'étoiles filantes) visible dans l'atmosphère terrestre constitué de débris de la comète Swift-Tuttle et dont la taille est comprise entre celle d'un grain de sable et celle d'un petit pois. Bien que les premières traces d'observation datent de l'an 36, ce n'est qu'entre 1864 et 1866 qu'il est établi une relation entre les Perséides et la comète dont la pluie d'étoiles filantes est issue. Ces météores sont observables lorsque les débris de Swift-Tuttle rencontrent l’atmosphère terrestre, soit à partir du 20 juillet environ jusqu’aux alentours du 25 août, avec un maximum habituellement situé entre le 11 et 13 août. (Wikipedia)

"Nuit des étoiles": Rosetta et Philae
Cette édition est également consacrée aux comètes. Et plus particulièrement à l'approche finale de la sonde européenne Rosetta de la comète Churyumov-Gerasimenko. Après un périple d'une décennie et plus de six milliards de km, la sonde Rosetta s'approchera le 6 août à 100 km de la comète, qu'elle accompagnera dans sa course vers le Soleil. Elle sera la première sonde à se mettre en orbite autour d'une comète et à y déposer un robot: Philae. (sudouest.fr)

300 scientifiques dans toute l'Europe:
Car le défi de Rosetta est bien de s’approcher de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, située actuellement à 650 millions de km de la Terre pour y déposer Philae, un atterrisseur bardé de 10 instruments scientifiques. Il faudra ensuite escorter la comète durant son approche du Soleil pendant plus d’un an. Objectif : mieux connaître la structure interne du noyau, sa nature et sa composition. La mission Rosetta mobilise plus de 300 scientifiques dans toute l’Europe, répartis sur 4 sites parfaitement coordonnés: le RMOC de l’ESOC à Darmstadt (Allemagne) en tant que centre de contrôle de l’orbiteur Rosetta, le RSGS de l’ESAC à Madrid (Espagne) pour les opérations scientifiques de cet orbiteur, le LCC du DLR à Cologne (Allemagne) en tant que centre de contrôle de Philae et enfin le SONC du CNES à Toulouse pour les opérations scientifiques et la navigation de Philae. (cnes.fr)

Sylvie Delhaye S. D.









Flashback :
< >

Mercredi 31 Décembre 2014 - 00:18 Environnement: ce qui nous attend en 2015

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK
Petites annonces