Sommaire
France
06/12/2005 - 23:36

ONU & marchés publics

carences dans les contrôles internes et dans l'éthique

Après une enquête de six semaines, le cabinet d'audit financier Deloitte & Touche a conclu, dans un rapport commandité par le Secrétaire général et publié hier, à des carences dans la « culture éthique » et les contrôles internes du services des marchés publics du Secrétariat, qui gère près de 1,37 milliards de dollars, en majorité pour le département des opérations de maintien de la paix.



Chris Burnham
Chris Burnham
Chris Burnham
6 décembre 2005.

« Des déficiences importantes en matière de contrôle interne » ont été détectées au sein du Département des Achats [Procurement services], indique le rapport (en anglais) de Deloitte & Touche publié hier sur le site de l'ONU.

Ce rapport cite d'abord des « procédures de passation des marchés dépassées » et « leur mise en œuvre inégale par le personnel ».

Selon Deloitte & Touche, les systèmes de gestion financier et d'appel d'offres souffrent d'une trop grande variété de réglementations, d'une absence d'intégration de l'information permettant « une synchronisation et un partage efficace des données » et de l'absence d'outils automatisés pour le traitement de l'information.

En conséquence, estime le cabinet d'audit, « ce sont les employés qui constituent de fait les contrôles existants au sein du Département des Achats », ce qui laisse l'ONU « extrêmement vulnérable à des fraudes ou à des pratiques de corruption potentielles » et « limite les moyens dont dispose l'Organisation pour soit prévenir soit détecter de telles pratiques ».

Le cabinet d'audit précise toutefois que, n'ayant pas eu une mission d'enquête, les conclusions de ce rapport n'impliquent pas d'allégations de fraude ou de corruption.

Le rapport souligne par ailleurs que le personnel souffre d'un « manque de soutien au développement professionnel et de formation aux règles d'éthique et d'intégrité dans la passation de marchés ».

« L'étude de la structure de gestion révèle plusieurs carences dans la surveillance des opérations d'Achat, un manque de diligence pour répondre aux problèmes signalés, et un flou dans les règles concernant la responsabilité », dit le rapport.

« L'accent n'a pas été mis sur l'éthique et le respect de l'intégrité dans le passé, et n'est donc pas un élément central dans la culture du Département des Achats », souligne encore le rapport.

Deloitte & Touche recommande en conséquence de mettre en place un cadre de surveillance et de contrôle, la mise à jour des pratiques de passation des marchés, et d'améliorer la formation du personnel.

La société d'audit recommande par ailleurs la création d'un programme de promotion de l'éthique et de l'intégrité.

Elle suggère enfin de remplacer « le mélange actuel de systèmes insuffisamment intégrés » par un nouveau système qui respecte les normes actuelles, notamment de comptabilité.

Présentant aujourd'hui le rapport lors d'une conférence de presse donnée à New York, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies à la gestion, Chris Burnham, a estimé qu'il ne faisait « pas de doute que la majorité du personnel est compétent et intègre et travaille dans un environnement très difficile ».

Sylvie Delhaye








Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn