Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
01/07/2008 - 17:32

Obama rejette les attaques mettant en doute son patriotisme


Barack Obama, qui sera le candidat des démocrates à la Maison blanche, rejette les attaques mettant en doute son patriotisme, au moment où il se voit reprocher les critiques émises par un de ses proches partisans contre le passé militaire de son rival républicain John McCain.



 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Obama a entamé la semaine menant à la fête nationale, le 4 juillet, par un discours de portée générale à la gloire des vertus du peuple américain. Les mises en doute du patriotisme d'untel ou d'untel, a-t-il dit, sont un reliquat nocif des années 1960 et des conflits d'alors.

Le sénateur de l'Illinois s'est employé d'autre part à hâter un peu plus la réconciliation au sein du Parti démocrate, après des primaires souvent à vif avec sa rivale Hillary Clinton. Il a parlé au téléphone pendant une vingtaine de minutes avec l'ancien président Bill Clinton, quelques jours seulement après être apparu dans un meeting aux côtés de son épouse Hillary.

L'équipe de campagne a estimé que la conversation téléphonique de lundi avait été "formidable" et a indiqué qu'Obama avait invité Bill Clinton à faire campagne pour lui, ce à quoi l'ancien président s'est montré absolument disposé.

"Il (Obama) a toujours pensé que Bill Clinton avait été l'un des grands dirigeants du pays et l'un de ses esprits les plus brillants, et il est impatient de le voir s'engager dans la campagne ainsi que de recevoir ses conseils dans les mois à venir", a déclaré Bill Burton, porte-parole d'Obama.

OBAMA PREND SES DISTANCES AVEC LES PROPOS DE CLARK

Signe que la question du patriotisme est un point d'inquiétude pour la campagne des démocrates, Obama a souligné, dans un discours prononcé à la bibliothèque présidentielle Harry Truman dans le Missouri, qu'il ne resterait pas les bras croisés face à ceux de ses adversaires politiques qui mettraient en doute son amour pour son pays.

"Je ne mettrai jamais en doute le patriotisme d'autrui au cours de cette campagne. Et je ne resterai pas les bras croisés lorsque j'entendrai certains remettre en question le mien", a-t-il dit.

Les propos tenus dimanche par le général en retraite Wesley Clark, qui soutient Obama et que l'on mentionne parfois comme l'un de ses possibles colistiers, ont soulevé un tollé dans les rangs des républicains.

Clark a déclaré sur la chaîne CBS que la gloire militaire de McCain était quelque peu exagérée, étant donné qu'il n'avait pas eu à prendre d'importantes décisions lors des combats. McCain a passé cinq ans et demi comme prisonnier de guerre au Vietnam, son avion de chasse ayant été abattu au-dessus de Hanoï.

"Je ne pense pas que le fait de monter à bord d'un avion de chasse et de se faire abattre soit une qualité particulière pour devenir président", avait déclaré Clark.

Obama a pris ses distances avec ces propos, sans mentionner nommément Wesley Clark.

Source: yahoo news

Arame Diène



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo