Sommaire
France
14/04/2008 - 13:21

Optique: la Mutualité demande des 'négociations'


"Je regrette beaucoup la déclaration de Mme Bachelot parce que le gouvernement va ouvrir les négociations. Je pense qu'il serait plus raisonnable de négocier d'abord, parler entre gens raisonnables, avant de faire des déclarations de ce type", a-t-il souligné sur RTL.



Le président de la Mutualité Française Jean-Pierre Davant a appelé lundi la ministre de la Santé Roselyne Bachelot à "négocier" sur la question du remboursement des frais d'optique, prévenant que les mutuelles ne font pas "de bénéfices".

"Je connais des grandes mutuelles qui équilibrent 'juste' et je n'ai pas le sentiment aujourd'hui que les mutuelles font des bénéfices. Ce sont des organisations à but non lucratif", a rappelé M. Davant. "Les mutuelles redistribuent quasiment tout ce qu'elles encaissent en matière de cotisation, elles le redistribuent en prestations".

Pour sa part, le Parti socialiste estime que "la droite cherche ainsi à faire des économies au détriment de la santé des Français, alors que 14% de la population renoncent déjà à se soigner pour des raisons financières". Dans un communiqué, il estime que "les franchises médicales étaient le hors-d'oeuvre, nous sommes passés au plat principal avec la fin de la Sécurité Sociale pour tous".

Dimanche soir, Mme Bachelot a jugé que la question de confier aux complémentaires santé la totalité du remboursement des soins d'optique "est posée". "Quand on regarde l'évoluation du chiffre d'affaire et des marges bénéficiaires des organismes complémentaires, on constate les cotisations sociales (...) ont augmenté de 30% dans les dix dernières, mais que dans les quatre ans qui viennent de s'écouler, la marge bénéficiaire de ces organismes complémentaires est passée de 12% à 23%.

"Elle a pratiquement doublé à périmètre de prise en charge égal", donc "il y a des marges de manoeuvre dans ces organismes complémentaires", a avancé la ministre de la Santé, qui "met, pour faire basculer des dépenses de santé vers les organismes complémentaires, un certain nombre de conditions".

Mme Bachelot estime qu'il faut "les mettre en concurrence", avec "un vrai outil de régulation, (qui) fasse preuve qu'elles ont un avantage, une valeur ajoutée", mais surtout si l'on fait "passer le remboursement de tel ou tel secteur vers les organismes complémentaires, il faut faire en sorte que tous les Français soient couverts par une complémentaire". Quelque 8% des Français n'ont pas de mutuelle.

"La question de la prise en charge des lunettes suppose au préalable que tout le monde ait une couverture globale", a précisé lundi la porte-parole de l'UMP Chantal Brunel. Ce préalable "n'est pas en contradiction" avec les déclarations de Roselyne Bachelot, selon Frédéric Lefebvre, autre porte-parole du parti majoritaire.

Selon lui, la ministre de la Santé "n'a absolument pas parlé" de supprimer le remboursement des lunettes. "Elle a expliqué (...) qu'à partir du moment où les mutuelles pourraient couvrir tout le monde, on pourrait se poser la question de savoir si les lunettes devaient continuer à être prises en charge", a précisé M. Lefebvre, regrettant les "raccourcis" sur le sujet.

Source: news.yahoo.com

Y.K/sourcesWeb









Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn