Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Nouvelles de la Faim et de la Mort!
11/06/2006 - 22:58

Outreau suite

Le juge Burgaud de nouveau sur la sellette avec le procureur Gérald Lesigne

Le ministre de la Justice Pascal Clément a annoncé dimanche qu'il saisissait le Conseil supérieur de la magistrature des cas du juge Fabrice Burgaud et du procureur de la République de Boulogne-sur-Mer Gérald Lesigne, suite à l'affaire Outreau.
»J'ai décidé de saisir le CSM», a-t-il annoncé lors du «Grand Rendez-vous» Europe-1/TV5Monde/Le Parisien/Aujourd'hui en France. »Mon but, c'est que les Français gardent confiance en leur justice», a-t-il dit, avouant que cette décision «a été très difficile à prendre».



Outreau suite
Le CSM est le seul organe capable de sanctionner un juge pour des fautes commises dans le cadre de ses fonctions.
Le garde des Sceaux a souhaité que l'avis du CSM soit «rapide». Il a précisé qu'il pourrait intervenir avant la fin 2006. «Le CSM pourra très bien dire qu'il ne les poursuit pas (...) Je suivrai cette fois-ci l'avis du CSM quel qu'il soit», a-t-il promis. «Au bout du compte, ce sera moi-même qui prendrai les décisions».
Interrogé sur le risque de faire du juge Burgaud un bouc émissaire, le ministre a répondu: «non», «ce n'est pas diminuer la justice que de sanctionner des fautes. C'est au contraire lui donner d'inspirer confiance aux citoyens».
Dans son rapport dévoilé jeudi, l'Inspection générale des services judiciaires (IGSJ) a blanchi tous les magistrats qui ont travaillé sur l'affaire d'Outreau, y compris le juge Burgaud, estimant qu'aucun d'entre eux n'avait été animé par une «volonté de nuire» ou avait failli à son devoir de magistrat.
Samedi, Nicolas Sarkozy avait fait part de sa «stupéfaction» devant les conclusions de l'IGSJ. «Alors donc, il n'y a pas de responsables, pas de coupables et pas de sanctions. Il y a simplement quelques personnes qui ont fait trois années de prison pour rien (...) Ce n'est pas normal», s'était emporté le ministre de l'Intérieur, partisan d'une responsabilité des magistrats.

Lire l'article sur Edicom


Sylvie Delhaye






Sylvie Delhaye

Flashback :
< >

Lundi 9 Avril 2018 - 15:45 Fake news pour les Macron

Mardi 2 Février 2010 - 23:19 Conditons d'Utilisation des Blogs Editoweb





Partageons sur FacebooK

Petites annonces