Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Faits Divers - Société
08/11/2008 - 11:57

Paloma menace Cuba et les îles Caïmans

Paloma s'est à nouveau renforcé pour devenir un ouragan "majeur" de catégorie trois sur l'échelle de Saffir-Simpson, qui en compte cinq, alors qu'il s'approche des îles Caïman et menace Cuba, annonce le centre américain de veille cyclonique (USNHC).



L'USNHC a précisé que Paloma, huitième ouragan de la saison dans l'Atlantique, était accompagné de vents soufflant à 185 km/h en moyenne.

Les entreprises, écoles et bureaux gouvernementaux ont été fermés vendredi dans l'archipel britannique des Caïmans, où les habitants ont barricadé leurs maisons et que les touristes tentaient de quitter avant l'arrivée de l'ouragan.

Lorsqu'il a atteint et dévasté la Nouvelle-Orléans, en 2005, Katrina était aussi un ouragan de catégorie 3. Les Caïmans, dotées de solides infrastructures, sont néanmoins considérées moins vulnérables que la plupart des territoires de la région, où la saison des ouragans s'étend de juin à novembre.

La dépression s'est formée jeudi et Paloma a déversé des pluies diluviennes sur le Honduras, où des orages ont déjà privé 70.000 personnes de toit ces dernières semaines.

A 00h00 GMT vendredi soir, Paloma se trouvait à une cinquantaine de kilomètres de la pointe Est de l'île de Grand Caïman et progressait à une vitesse de 9 km/h, selon l'USNHC.

Les services météorologiques de l'archipel s'attendaient à voir tomber environ 40 cm de précipitations au passage de l'ouragan et prévoyaient des vagues de neuf mètres de haut sur les côtes.

L'arrivée imminente de l'ouragan a obligé les autorités à reporter la "Semaine des pirates", le festival national qui attire de très nombreux touristes.

Après avoir balayé les Caïmans, Paloma devrait se diriger sur Cuba, où il est attendu dans la moitié Est samedi soir.

L'île se remet à peine des passages destructeurs d'Ike et Gustav, il y a deux mois, et les infrastructures, maisons, lignes électriques ou routes qui sont encore en travaux sont à nouveau menacées.

Des responsables cubains ont annoncé vendredi qu'ils avaient fait évacuer 85.000 étudiants résidant en internat et s'apprêtaient à prendre en charge les personnes vivant dans des zones très exposées aux inondations.

La télévision publique a montré des ouvriers couvrant les magasins pour les protéger et des jeunes tentant de sauver les récoltes.

Les réservoirs d'eau constitués après le passage d'Ike ont été vidés.

"Il y a déjà eu beaucoup de destructions. On sort à peine d'un ouragan qu'il en arrive un autre", a commenté Genoveca Licea, habitante de la province de Granma, où la population cède au fatalisme.

Les dégâts causés par les passages de Gustav et Ike, dont la destruction de 450.000 habitations, sont estimés à au moins cinq milliards de dollars. Seules 20% des maisons ont été entièrement réhabilitées, selon les informations les plus récentes diffusées par les médias nationaux.

Les intempéries ont également détruit 30% des cultures agricoles de Cuba, obligeant le gouvernement à prendre des mesures d'urgence pour éviter une crise alimentaire.

Selon le vice-président Carlos Lage, quelque 2,4 millions de Cubains reçoivent encore des rations alimentaires supplémentaires lors des livraisons mensuelles du gouvernement.

Avant même le passage de ces ouragans, le chef d'Etat Raul Castro avait prévenu que la situation économique, marquée par la hausse des prix des carburants et des importations, allait forcer les Cubains à se serrer la ceinture et à suspendre sa promesse d'augmenter les salaires.


Source: Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel






Partageons sur FacebooK
Petites annonces