Sommaire
France
14/04/2008 - 13:16

Paris: retour de la 'police de proximité'

Par Thierry Lévêque pour Yahoo


Le gouvernement se défend d'avoir rétabli la "police de proximité" chère à la gauche et supprimée par Nicolas Sarkozy quand il était ministre de l'Intérieur. Cette nouvelle police a été baptisée "unités territoriales de quartier" (Uteq).



Une cinquantaine de policiers affectés à de nouvelles unités chargées d'établir "un lien de confiance" avec la population ont été déployés lundi dans trois communes de Seine-Saint-Denis, la Courneuve, Clichy-Montfermeil et Saint-Denis, apprend-on de source policière.


Ses principes sont cependant proches de l'ancienne police de proximité, l'idée générale étant d'entretenir un lien avec la population hors des missions normales de la police, maintien de l'ordre, enquête judiciaire, arrestations et le renseignement.

Les membres des Uteq, qui n'auront pas de base spécifique mais seront rattachés au commissariat de police traditionnel, ont tous au moins deux ans d'expérience et ont pour la plupart déjà travaillé en banlieue. Ils ont suivi deux semaines de formation spécifique.

Ils ont appris ainsi les "techniques de communication dans la relation police-population", "la gestion des publics difficiles", "la connaissance du territoire, de la population, des problématiques et des populations étrangères", selon un document officiel.

Cette expérience a été lancée par la ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, après notamment un nouvel épisode de violences urbaines à Villiers-le-Bel (Val-d'Oise) en novembre dernier. Il avait rappelé par son déclenchement et son déroulement les violences d'octobre-novembre 2005 qui avaient vu 10.000 véhicules et 300 bâtiments incendiés dans tout le pays.

Ces deux épisodes avaient été à chaque fois déclenchés par la mort de jeunes gens dans des incidents impliquant la police. En lançant l'expérience en janvier, le Premier ministre, François Fillon, a déclaré qu'elle n'avait "rien à voir avec la conception du policier copain, animateur, assistante sociale"

Les syndicats de policiers, orientés plutôt à gauche, militent de longue date pour ce qu'ils appellent "une police de tranquillité". Ils soulignent qu'à leurs yeux la police a trois fonctions, l'enquête judiciaire et la recherche des auteurs de crimes et délits, le maintien de l'ordre mais aussi la sécurisation par le contact avec les habitants, fonction qui aurait été selon eux oubliée, voire caricaturée depuis 2002.

Source: news.yahoo.com

Y.K/sourcesWeb









Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn