Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
16/05/2008 - 18:04

Pas de ticket présidentiel entre Edwards et Obama


L'ancien candidat à l'investiture démocrate John Edwards déclare qu'il ne serait pas le colistier de Barack Obama, mais n'exclut pas d'accepter un poste au sein de son administration dans l'hypothèse où le sénateur de l'Illinois remporterait l'élection présidentielle de novembre.



 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Interrogé sur la possibilité qu'il devienne le candidat d'Obama pour la vice-présidence dans le cadre d'un ticket présidentiel, Edwards a répondu: "Cela n'arrivera pas". "Ce n'est pas quelque chose qui m'intéresse", a-t-il ajouté sur la chaîne de télévision NBC.

Edwards, candidat à la vice-présidence en 2004, s'est retiré de la course à l'investiture démocrate fin janvier, sans avoir remporté une seule consultation. Mercredi, il a apporté son soutien très convoité au sénateur de l'Illinois.

Prié de dire s'il avait discuté avec Obama d'un poste éventuel dans son administration en cas de victoire lors de la présidentielle du 4 novembre, Edwards a répondu: "Seulement de façon abstraite".

Edwards a fait connaître son soutien pour Obama juste après sa défaite face à Hillary Clinton en Virginie occidentale qui a alimenté de nouveau les doutes sur sa capacité à convaincre les électeurs à faibles revenus.

Certains médias ont laissé entendre qu'Edwards avait décidé de sortir de sa position de neutralité pour couper court à ces spéculations et détourner l'attention de la victoire de Clinton. L'ancien sénateur de Caroline du Nord l'a formellement démenti vendredi.

"C'était le bon moment pour le faire. J'ai décidé que l'opinion avait le droit de savoir quel était mon point de vue", a-t-il dit.

Obama conserve une avance quasi imprenable en nombre de délégués appelés à voter lors de la convention du Parti démocrate, à Denver, fin août.

Source: yahoo news

Arame Diène



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo