Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
03/04/2008 - 17:28

Peine ferme pour la marâtre d’une petite Cendrillon


Pour avoir maltraité une fillette durant trois ans dans une ferme vaudoise, une Camerounaise a été condamnée. Son mari, un Vaudois, qui avait commis des attouchements sur la victime, échappe à la prison en raison de son âge.



 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Le Tribunal de Nyon a infligé hier dix-huit mois de détention - dont neuf sous forme d'une peine ferme - à l'épouse camerounaise d'un agriculteur vaudois. Elle a été reconnue coupable de lésions corporelles et de violation du devoir d'assistance ou d'éducation sur la personne d'une fillette qu'elle avait fait venir du Cameroun à leur ferme où elle était écrasée sous les tâches ménagères et battue comme plâtre de 2001 à 2004.
 
L'époux, de 37 ans son aîné, a quand à lui écopé de 15 mois pour les graves attouchements commis sur cette enfant, alors qu'elle était âgée de 11 à 14 ans. Le pervers n'ira cependant pas en prison. La correctionnelle a décidé de lui octroyer un sursis en raison de son grand âge – il a près de 80 ans –, de sa responsabilité pénale légèrement diminuée et de ses profonds regrets exprimés lors du procès.

Chacun des époux a par ailleurs été condamné à verser 12 500 francs à la petite victime au titre de dédommagement pour tort moral.
 
La jeune fille avait été introduite en Suisse avec des papiers falsifiés la faisant passer pour plus jeune de trois ans ainsi qu'un faux certificat attestant du décès de ses parents au Cameroun pour en faire une orpheline. Le couple s'occupait également d'un garçonnet de trois ans le cadet de cette véritable petite Cendrillon, lui aussi arrivé d'Afrique dans les mêmes conditions. Malmené par la marâtre, il obtient 5000 francs pour le tort moral subi.
 
L'affaire avait été découverte par l'infirmière scolaire. Les deux enfants vivent aujourd'hui dans des foyers d'accueil.


Source: edicom news








Arame Diène



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo