Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
Sport
24/08/2008 - 23:48

Pékin remet avec fierté la flamme olympique à Londres

Après un grand feu d'artifice tiré au Stade national, le rideaux est tombé sur les Jeux olympiques de Pékin qui, au-delà de l'intérêt sportif, ont permis à la Chine de se montrer sous un nouveau visage.



Pékin remet avec fierté la flamme olympique à Londres

Après un grand feu d'artifice tiré au Stade national, le rideaux est tombé sur les Jeux olympiques de Pékin qui, au-delà de l'intérêt sportif, ont permis à la Chine de se montrer sous un nouveau visage.

Les épreuves qui se sont déroulées au cours des 16 derniers jours n'ont toutefois pas fait taire les défenseurs des droits de l'homme, ce qui n'a pas empêché Jacques Rogge, président du Comité international olympique (CIO), de juger ces Jeux "réellement exceptionnels".

"Vous nous avez montré le pouvoir fédérateur du sport", a-t-il déclaré aux athlètes rassemblés pour la cérémonie de clôture, sous les yeux des 91.000 spectateurs du Nid d'oiseau.

"L'esprit olympique vit dans la chaleureuse étreinte de compétiteurs venus de pays en conflit. Gardez cet esprit intact une fois rentrés chez vous!

"Ces jeux ont été réellement exceptionnels. Et maintenant, conformément à la tradition, je déclare les Jeux de la XXIXe olympiade terminés et j'invite la jeunesse du monde à se rassembler dans quatre ans à Londres pour célébrer les Jeux de la XXXe olympiade", a-t-il poursuivi, avant la remise de la flamme aux organisateurs britanniques.

Ces derniers, qui ont d'ores et déjà exclu de rivaliser avec Pékin, ont voulu donner de Londres une image dynamique et jeune, avec des ambassadeurs tels que le footballeur David Beckham ou le guitariste de Led Zeppelin, Jimmy Page, qui sont apparus juchés sur un autobus à impériale, encadré par des danseurs munis de parapluies.

"IMPECCABLE"

Jugeant l'organisation chinoise "impeccable", Rogge avait auparavant déclaré à la presse que Pékin avait placé la barre très haut pour les Jeux de 2012, dont le budget est trois fois inférieur.

Pékin a investit 43 milliards de dollars dans l'événement et s'est attiré les louanges du monde entier pour ses infrastructures, ses armées de volontaires au sourire inaltérable et une organisation sans accrocs.

Les craintes liées à la pollution se sont rapidement évaporées et le vaste dispositif de sécurité n'a été pris en défaut qu'une fois, lorsqu'un déséquilibré a tué un proche d'un membre de la délégation américaine, le jour de l'ouverture.

"Le monde en a appris davantage sur la Chine et la Chine, sur le reste du monde", a souligné Rogge. Evoquant les critiques au sujet des droits de l'homme, le diplomate suisse a estimé que le CIO ne pouvait "régler tous les problèmes de la Terre".

"Le CIO n'est pas une organisation souveraine et nous devons respecter le droit chinois", a-t-il répondu, interrogé sur le sort de deux septuagénaires condamnées à un an de rééducation pour avoir manifesté pendant les JO.

Les Etats-Unis ont opté pour un ton plus ferme, réclamant la libération immédiate de huit Américains arrêtés au cours d'une manifestation pour l'indépendance du Tibet.

L'ambassade américaine a par ailleurs regretté "que la Chine n'ait pas saisi l'occasion des Jeux pour faire preuve d'une tolérance et d'une ouverture plus grandes".

Sur le plan sportif, la confiance affichée par la Chine s'est traduite par 51 médailles d'or, loin devant les Etats-Unis (36), qui restent toutefois en tête du nombre des distinctions, tous métaux confondus.

Le Jeux de Pékin, qui sont les plus vus de l'histoire avec une hausse de 20 à 30% de l'audience par rapport à Athènes, ont en outre été dominés par les performances sans précédent du nageur américain Michael Phelps, huit fois couronnées d'or, et l'insolente domination du Jamaïcain Usain Bolt sur les épreuves de sprint.

Sur le front de la lutte antidopage, les 5.200 contrôles effectués n'ont révélé que six infractions et quatre cas positifs chez les chevaux engagés dans les épreuves équestres.

Source: Yahoo News

V.N/ source web










Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Sport






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn