Sommaire
Faits Divers - Société
03/01/2008 - 13:49

People: quelques portraits de femmes qui se battent pour 'la bonne cause'


Le point commun entre Angelina Jolie, Cécilia Sarkozy et Koxie, outre une passion immodérée pour Prada ?
Ces trois people sont des battantes.



People: quelques portraits de femmes qui se battent pour 'la bonne cause'
Alors que, ces dernières années, on voyait Vanessa Paradis savourer son "bliss" en famille ou Gwyneth Paltrow nourrir ses enfants au bio, une nouvelle génération d'amazones, libres, combatives et engagées, prend le pouvoir. Sur la scène médiatique comme dans la vie.
En politique, face aux épreuves, dans leur couple, elles se battent sur tous les fronts. On assiste à un nouvel élan de personnalités volontaires. Et ça fait du bien. Outre la tendance nous poussant à rentrer à la maison, ambiance "retour de la femme au foyer"! On est d'ailleurs 30%, selon l'Ined, à travailler moins ou plus du tout à la naissance de notre 1er enfant. Et... 50% à le regretter par la suite ! Ces people "battantes", bien sûr, ont plus de facilités que la majorité d'entre nous. N'empêche : elles montrent qu'on peut, sans virer féministe aigrie, vivre pour nous-mêmes. Sans renoncer ni au couple ni à la maternité. Ça donne envie, non ?

Elles agissent :

Elles font face aux difficultés de la vie.
Phénomène nouveau, les stars parlent de leurs problèmes perso et expliquent comment elles les surmontent.
Avant d'incarner la rigolote Desperate Housewife, Teri Hatcher en a bavé. Dans son autobiographie Burnt toast, elle raconte son enfance difficile, sa traversée du désert... Mais la belle a su rebondir professionnellement, après des années de "has-beenitude"!
Autre combat exemplaire : celui de Kylie Minogue. Atteinte d'un cancer du sein à 37 ans, la chanteuse s'est battue, et nous revient plus sexy et active que jamais : création d'un parfum, nouvel album, tournée...

Elles défendent leurs valeurs.
Depuis son rôle de Lara Croft, Angelina Jolie n'a pas déposé ses armes de battante. Quand elle ne joue pas la veuve de Daniel Pearl au ciné, la belle écrit sur le Darfour pour The Economist, parcourt le globe en tant qu'ambassadrice du HCR...
Elles sont nombreuses les femmes qui, comme elle, s'engagent, s'affirment, se réalisent : "Aujourd'hui, la liberté féminine est très exigeante, elle réclame non seulement d'avoir foi en soi, mais également de se tourner vers le monde, de mettre en acte une créativité originale et à l'écoute des vrais besoins de la société", analyse la sociologue Monique Grande, auteur de Femmes qui se réinventent, aux éditions Le Souffle d'Or et fondatrice de www.feminitude.fr.
De son côté, défiant les tendances et les codes de sa profession, la créatrice Stella McCartney est partie en croisade contre l'utilisation de la fourrure en mode. L'été dernier, elle créait une île virtuelle sur Second Life, pour la défense des animaux.

Elles s'expriment :

D'Anaïs à Koxie en passant par Adrienne Pauly ou Diam's, les nouvelles icônes de la scène française n'ont pas peur de remettre les hommes à leur place. "Je veux te voir/ dans un film pornographique/ en action avec ta bite/ forme potatoes ou bien frites" chante la très libre Yelle, en réponse à un titre sexiste des rappeurs de TTC. Un ton "cash", libre et sans complexes, un peu à la manière de Virginie Despentes, porte-parole d'un féminisme punk.
La "battante attitude" mise en scène
Ce ton sans concessions vaut à ces jeunes femmes un énorme succès commercial.
Pour son dernier parfum "Elle", Yves Saint Laurent a mis en scène une femme "qui vit ses passions pleinement, sans concession, libre de ses choix, riche de ses contrastes et qui ne se laisse dicter aucune règle", explique-t-on au service marketing.
Chez Dim, sous la houlette de Jean-Paul Goude, on a carrément choisi de montrer une femme dompteuse : vêtue du soutien-gorge "Osmose", elle mène un tigre par le bout du nez.

Elles rompent :

On les croyait heureuses : mères de famille comblées, working-girls accomplies, mariées à des hommes brillants et fiers d'elles... Et pourtant, en quelques mois, Laurence Ferrari quitte Thomas Hugues, Flavie Flament divorce de Benjamin Castaldi, et Amanda Sthers, épouse de notre Patrick national, met les voiles.
La tendance est claire : jouer au couple modèle, c'est out ! Lorsque leur relation bat de l'aile, les people ne cherchent plus à sauver les apparences.
"Les femmes célèbres n'échappent pas à la remise en cause profonde de toutes celles qui désirent être fidèles à leurs convictions, pour exister par elles-mêmes. Inévitablement elles ouvrent la voie à d'autres femmes qui, dans l'ombre, palpitent à l'idée de se reconnaître en tant que femmes libres", confirme Monique Grande.
Le cas Cécilia :
Et même pour la première dame de France, mettre entre parenthèses ses désirs, ses ambitions et sa propre existence, c'était trop. Notre First Lady est quand même la première du genre à avoir osé rendre son tablier ! Pas surprenant pour cette femme de caractère. Souvenez-vous, défiant l'opinion publique, elle a tenté l'aventure amoureuse avec un autre homme, s'est évadée du G8 pour l'anniversaire de sa fille, a séché un barbecue chez les Bush !

Elles prennent le pouvoir :

Des femmes chefs d'Etat, partout
Elle est belle, brillante, intelligente... et elle a été élue présidente de l'Argentine ! Epouse du président sortant, Cristina Fernandez de Kirchner vient ainsi grossir les rangs des femmes chefs d'Etat : Angela Merkel en Allemagne, Tarja Halonen en Finlande, Ellen Johnson Sirleaf au Libéria ou encore Michelle Bachelet au Chili.
Même si l'on ne compte qu'une petite dizaine de dirigeantes sur 191 nations membres de l'ONU, il y a fort à parier que le phénomène va s'amplifier.
Car la politique se féminise, explique Monique Grande : "Plus que jamais, les femmes désirent être ensemble, unies et responsables vis à vis de l'avenir de la société. Elles sont également porteuses d'un sens communautaire et d'une intelligence collective, non plus égotique comme l'a montré si souvent le modèle masculin. Elles sont sans nul doute des femmes porteuses d'avenir."

Le retour gagnant d'une First Lady
Aux Etats-Unis, c'est Hillary Clinton qui s'est lancée dans la bataille présidentielle. Dix ans après être passée pour la femme soumise et bafouée par un mari volage, la sénatrice de l'état de New York brigue le poste suprême ! Sa combativité force l'admiration et le magazine Forbes la classe à la 25e position des femmes les plus puissantes du monde, en 2007. Bill, avec un peu de chance, ta femme te dégotera un poste de stagiaire à ses côtés !

Aux Etats-Unis, le vent commence d'ailleurs à tourner : d'après une récente étude dans les grandes métropoles, les femmes gagnent 120% du salaire des hommes de la même tranche d'âge. Un écart encourageant...

Aufeminin.com

M.D/sourcesWeb









Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:





+ DE NEWS


FACEBOOK

Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb

ANNONCEURS


Voyants, medium, astrologues, guérisseurs...
L'amour, la chance, le succès, la mort, le bien-être personnel, l'harmonie familiale, le mauvais œil.
Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn