Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Nouvelles de la Faim et de la Mort!
23/11/2007 - 19:02

Philippines: 1 million de personnes à évacuer avant la tempête Mitag

Les autorités philippines poursuivaient ce vendredi l'évacuation de près d'un million d'habitants de la région de Bicol (est), au sud de Manille, à l'approche de la tempête tropicale Mitag, accompagnée de vents soufflant à plus de 160 km/h.



Dans la péninsule de Bicol (est), au sud de Manille, région qui devrait essuyer le plus fort de la tempête et qui avait été sévèrement touchée par une autre tempête il y a un an, les autorités utilisaient tous les moyens de transport pour évacuer la population vers des abris.

Au total, ce sont près d'un million de personnes que les autorités souhaitent évacuer alors que Mitag, qui s'est renforcé durant la nuit et se trouve encore à quelques centaines de km à l'est des Philippines, devrait toucher la côte samedi avec des vents de plus de 160 km/h soufflant en rafales à plus de 195 km/h, selon le bureau de la météo philippine.

Mais selon le quotidien philippin Daily Inquirer, les évacuations étaient beaucoup plus lentes que prévu.

Le gouverneur de la province d'Albay (sud), Joey Salceda, a indiqué que l'armée était prête à évacuer de force les habitants qui s'y opposeraient.

La première zone touchée devrait être l'île de Catanduanes (est) où Mitag est attendu samedi avant de toucher dimanche la grande île de Luçon, qui abrite la capitale Manille.

Les Philippines, où une autre tempête tropicale, Hagibis, a fait 10 morts en début de semaine, veulent éviter un désastre comparable à celui de décembre 2006 quand la tempête Durian avait provoqué une coulée de bouée faisant plus de 1.200 morts dans la région de Bicol.


H.V/Source Edicom






H.V/Source Edicom

Flashback :
< >

Mercredi 16 Mai 2018 - 16:31 Partagez vos infos ou vos images





Partageons sur FacebooK