Sommaire
Faits Divers - Société
06/05/2008 - 11:19

Plus de 500 000 blessés par an sur les routes


Piétons, cyclistes, usagers de deux-roues motorisés et enfin, automobilistes : chaque année en France, environ 514 000 personnes seraient blessées sur la voie publique. Parmi ces victimes, 7 500 présenteraient des séquelles majeures. Pour les auteurs d'une étude rendue publique ce matin, il y aurait « autant de blessés avec séquelles majeures que de tués » chaque année, sur les routes françaises.



« En France comme dans d'autres pays européens, les blessés de la route sont recensés par les forces de l'ordre. Mais contrairement aux tués, leur dénombrement est incomplet et biaisé », explique Emmanuelle Amoros de l'Institut national de Recherche sur les Transports et leur Sécurité (INRETS).

Pour obtenir une estimation nationale plus précise, Amoros et son équipe se sont penchées sur le registre médical des victimes d'accidents du Rhône. Les auteurs ont comparé leurs données à celles des forces de police. Un modèle mathématique couplant les deux sources leur a ensuite permis de dresser une estimation nationale sur la période 1996-02004.

Le lourd tribut des usagers de deux-roues motorisés

Résultat, chaque année en France 514 300 personnes seraient victimes de blessures, dont 277 000 automobilistes, 120 000 usagers de deux-roues motorisés, 56 000 cyclistes et 41 000 piétons. Parmi ces blessés, 7 500 présenteraient des « séquelles majeures ». Autrement dit, des « dégâts anatomiques importants : lésions avec perte de substance nerveuse, perte d'un membre ou destruction d'une articulation ».

« Sur la période 1996-02004, les tués étaient au nombre de 7 400 par an en moyenne », ajoute Emmanuelle Amoros. C'est autant que les blessés avec séquelles majeures. Mais 4 ans plus tard, ce constat est-il toujours d'actualité ? La question mérite en effet d'être posée. Avec 4 615 morts en 2007, la mortalité routière a fortement diminué en France ces dernières années. « Pour la période 2005-02007, nous ne disposons pas d'estimations concernant les blessés. Nous ne pouvons donc pas comparer » nous a-t-elle répondu. Dommage…

A retenir toutefois, le sur-risque de blessure (quelle qu'en soit la gravité) enregistré par les hommes, notamment les 15-29 ans. Il serait lié à l'usage des deux-roues motorisés. « Parmi les utilisateurs de ces derniers, le nombre de blessés graves rejoint celui des automobilistes ». Triste constat, sachant que les usagers de deux-roues motorisés représentent seulement… 1% du trafic, contre 74% pour les automobilistes.

Source: news.yahoo.com

Y.K/sourcesWeb









Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn