Sommaire
France
29/11/2007 - 13:49

Point d'actus à 13h45: Paris souhaite des clarifications d'Alger et autres brèves


Paris souhaite des clarifications d'Alger à la suite des propos du ministre algérien des anciens combattants- Hongrie: l'euro "entre 2011 et 2013", déclare Le ministre de l'Economie hongrois Janos Koka en marge d'une visite à Bruxelles- La junte birmane ferme un monastère, qui avait été la cible d'un raid des forces de sécurité lors de la répression fin septembre...



Point d'actus à 13h45: Paris souhaite des clarifications d'Alger et autres brèves
Paris souhaite des clarifications d'Alger:

La France souhaite des clarifications de la part d'Alger, à la suite des propos du ministre algérien des anciens combattants Mohammed-Chérif Abbas évoquant la contribution d'un "lobby juif" à l'élection du président français Nicolas Sarkozy, a indiqué aujourd'hui le Quai d'Orsay.

Hongrie: l'euro "entre 2011 et 2013":

Le ministre de l'Economie hongrois Janos Koka a indiqué aujourd'hui tabler sur une adoption de l'euro par son pays "entre 2011 et 2013", en marge d'une visite à Bruxelles.
"Mon avis personnel est que cela (l'adhésion à l'euro) interviendra entre 2011 et 2013", a déclaré M. Koka à des journalistes.

"Nous voulons faire en sorte que la situation d'ici 2009 permette à la Hongrie de prendre une décision sur l'adhésion à l'euro. Celle-ci ne pourra pas se faire avant 2011, et à mon avis, elle interviendra entre 2011 et 2013", a-t-il ajouté.

Budapest s'est engagé il y a un an dans un programme de convergence dans le cadre duquel il a promis d'approcher les critères de Maastricht pour 2009 en vue d'une future adoption de l'euro.
La Hongrie, qui a rejoint l'UE en 2004, espère ramener son déficit budgétaire à 3,2% du PIB en 2009 puis au plafond de 3,0% permettant d'envisager une adoption de l'euro.

La junte birmane ferme un monastère:

La junte birmane a fermé aujourd'hui un monastère qui avait été la cible d'un raid des forces de sécurité lors de la répression fin septembre d'un mouvement de protestation populaire conduit par des bonzes, ont indiqué un moine bouddhiste et des témoins.
Le monastère de Maggin, dans l'est de Rangoun, servait également de refuge temporaire à des malades atteints du sida et venus des quatre coins du pays.

Des responsables du ministère des Affaires religieuses et de la municipalité sont arrivés dans la matinée et ont informé les deux bonzes et six novices encore présents que le monastère serait fermé à 16H00 locales, a indiqué à l'AFP U Nandiya, un moine de 83 ans.

U Nandiya est le père du responsable du monastère, U Eideka, qui avait été arrêté avec sept personnes, dont trois moines, lors d'un raid des forces de sécurité le 27 septembre.

Sylvie Delhaye









Flashback :
< >

Mercredi 16 Mai 2018 - 16:31 Partagez vos infos ou vos images

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn