Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Tribune Libre
23/01/2019 - 22:47

Pourquoi avoir peur de se faire traiter d'islamophobe?

A l'occasion d'une émission sur France Inter consacrée à la laïcité et au numéro de « un an après » de Charlie Hebdo, la philosophe Elisabeth Badinter a dit notamment :« il ne faut pas avoir peur de se faire traiter d'islamophobe ». Je n'imagine pas qu'elle avait autre chose à l'esprit que « il ne faut pas avoir peur de se faire traiter d'islamophobe quand on lutte contre l'islamisme » puisqu'elle a explicitement nommé le courage des intellectuels arabo-musulmans qui s'étaient engagés dans la lutte contre l'islamisme en Afrique du Nord et au Moyen Orient.



Sa prise de positon a fait réagir le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, dans un tweet : « Quand 1 travail de pédagogie de 3 ans sur la #laïcité est détruit par 1 interview à @franceinter d'1 personne. À quand 1 vrai débat clair ? »
Selon  toute vraisemblance, ce travail de pédagogie visait les sympathisants de certaines organisations musulmanes, qui, bien que proches des Frères musulmans, ont signé dernièrement des appels contre le terrorisme.

Derrière tout cela, se pose la question de la laïcité à la française: faut-il rassembler tous ceux qui se disent laïques et travailler à l'apaisement de la société ou faut-il séparer le bon grain de l'ivraie sans concessions et écarter tous ceux dont les théories peuvent servir les djihadistes, notamment les salafistes pacifiques?  Ne  pas s'élever contre eux reviendrait à ne  pas s'élever contre ...



Pour lire la suite sur la version numérique, faites un don libre à L'ALTERmag Convergences Laïques







Bastien de La Cour












Partageons sur FacebooK