Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Amériques
21/04/2008 - 11:07

Présidentielle au Paraguay: Liesse populaire après la victoire de la coalition de gauche

Le Paraguay était en liesse après la victoire historique de l'ex-évêque Fernando Lugo, candidat de la coalition de gauche, élu officiellement président du Paraguay dimanche, mettant ainsi fin à 61 ans d'hégémonie du Parti Colorado.



En cette nuit de pleine lune, devant la place des Héros, au coeur d'Asuncion, un cortège de voitures était bloqué, des enfants debout sur les capots, au beau milieu d'une marée humaine, composée de jeunes, de vieux, de familles entières brandissant les drapeaux du bleu de la coalition de gauche victorieuse de Fernando Lugo.

Premier président du Paraguay à n'être pas membre du Parti Colorado aux commandes du pays depuis 1947, l'ancien évêque prendra ses fonctions le 15 août prochain.

Descendant dans les rues d'Asuncion, des milliers de partisans du président élu Fernando Lugo avaient commencé à célébrer sa victoire et l'éviction historiques du Parti Colorado, dès 17H00 locales (21H00 GMT).

Au fil des annonces précisant que "le changement" politique était plus que probable, la foule a grandi, la rumeur de la ville amplifiée des sons des klaxons et des détonations de pétards et de feux d'artifices.

"Nicanor s'en va, Nicanor s'en va", chantait ici la foule en se moquant du président sortant Nicanor Duarte. "Lugo a du coeur", chantait elle par là.

La dernière fois qu'une telle manifestation de liesse populaire s'était produite remonte à la chute du dictateur Alfredo Stroessner en 1989.

"Je n'arrive toujours pas à le croire, c'est une bénédiction, enfin notre seigneur Jésus-Christ prête attention au Paraguay", s'est exclamée en se signant Mercedes Jara, une femme au foyer interrogée par l'AFP.

Selon le Tribunal électoral, Fernando Lugo a remporté l'élection présidentielle avec 40,8% des suffrages contre 30,8% pour Blanca Ovelar, sa rivale du Parti Colorado, avec un taux de participation de 65%.

Immédiatement après l'annonce des résultats officiels, Fernando Lugo a rejoint la foule en liesse dans le centre d'Asuncion où il lui a lancé: "Nous vous demandons de ne pas nous laisser seuls, la démocratie nous la ferons ensemble !".

Le président Duarte a reconnu la victoire de M. Lugo et s'est engagé à "collaborer activement pour une passation de pouvoir dans un contexte pacifique, de compréhension et dans un esprit de construction".

Auparavant, Mme Ovelar avait reconnu sa défaite lors d'une brève conférence de presse.

"Je reconnais le triomphe de Fernando Lugo", avait annoncé Mme Ovelar en précisant "assumer avec dignité que les résultats (...) sont à ce stade irréversibles".

Peu après l'annonce des projections officielles qui lui étaient favorables, M. Lugo avait, dans une conférence de presse, fait voeux qu'à l'avenir "le Paraguay ne soit plus simplement connu pour sa corruption et sa pauvreté mais pour son honnêteté".

M. Lugo a également souhaité "que plus jamais on ne pratique de politique fondée sur le clientélisme et la prébende, qui provoquent tant de dommages".

"Si ces résultats sont ratifiés, nous serons ouverts à la rencontre de tous les représentants de la communauté internationale pour travailler à l'intégration réelle de la région et du continent", avait-il alors souligné.

Avec la victoire de M. Lugo et de ses partisans, le marché commun régional du Mercosur (Argentine, Brésil, Uruguay et Paraguay plus les pays associés Chili et Bolivie et le Venezuela en cours d'intégration) ne compte désormais que des gouvernements de gauche.

Fernando Lugo, surnommé "l'évêque des pauvres", a renoncé à son sacerdoce en décembre 2006 pour conduire aux élections sa coalition, l'Alliance patriotique pour le changement (APC).

Depuis, la popularité du candidat, qui se qualifie de "progressiste", n'avait cessé d'augmenter dans ce pays où un tiers des six millions d'habitants vit en dessous du seuil de pauvreté.

Source: yahoo news


Arame Diène






Arame Diène

Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel





Partageons sur FacebooK