Sommaire
France
02/11/2006 - 00:04

Présidentielles 2007: pas de pub sur Internet

Face à l'essor [des publications sur Internet] avant l'élection présidentielle, et à la part grandissante de la Toile dans la communication politique, le Forum des droits sur Internet (FDI), organisme français indépendant compétent sur la question juridique liée à la Toile, a jugé urgent de statuer. Au moment où se tient, en Grèce du 30 octobre au 2 novembre, le premier Forum mondial sur la gouvernance de l'Internet (FGI), avec, notamment, pour sujet de débat, la liberté d'expression sur la Toile, le FDI a publié, le 20 octobre, une recommandation intitulée "Internet et communication électorale".

S'ils s'en tiennent à ce texte, les candidats à l'Elysée devront s'abstenir, dès le 1er janvier 2007, "de toute publicité commerciale à des fins de propagande". Finis les bandeaux publicitaires ou les liens sponsorisés. Terminée l'utilisation sauvage de mots-clés "qui portent atteinte aux droits des tiers".



Présidentielles 2007: pas de pub sur Internet

Les noms "Ségolène" ou "Parti socialiste", par exemple, qui renvoient actuellement, notamment, au site de l'UMP, ne pourront plus être utilisés par les adversaires. Les partis devront aussi interdire les dons financiers en ligne en dehors des périodes électorales et s'assurer qu'ils proviennent de "personnes physiques". Ils devront vérifier que les webmestres bénévoles qui animent leur site de campagne le font dans un cadre "privé et personnel". Ils devront enfin cesser, la veille du scrutin, toute mise à jour de ces sites officiels.

Jusque-là, rien d'autre qu'une transposition des principes de base du code électoral auxquels la Netpolitique échappait en partie. "C'était plus que nécessaire", se réjouit ainsi Vincent Feltesse, secrétaire national adjoint chargé des nouvelles technologies au Parti socialiste et responsable du site Web du PS.

Oui, mais voilà. Il est d'autres propositions du FDI qui suscitent de nombreux sourires dans la blogosphère. Celles qui recommandent, notamment, aux partis politiques d'intégrer dans leurs comptes de campagne les dépenses de tous les blogs avec qui ils entretiennent "des relations étroites". Une nébuleuse à laquelle beaucoup attribuent une partie de la victoire du non au référendum européen en 2005.


Lire l'article dans Le Monde

Sylvie Delhaye









Flashback :
< >

Mercredi 16 Septembre 2020 - 11:42 Le Chef de l'Etat turc attaque Emmanuel Macron

Mercredi 16 Septembre 2020 - 11:38 Maroc : Un enfant de 11 ans violé et tué

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn