Sommaire
Faits Divers - Société
30/10/2007 - 15:28

Princesse Diana: Le conducteur de la Fiat serait son ancien garde du corps


Un ancien garde de sécurité pourrait être le conducteur d'une Fiat Uno blanche qui a émergé du tunnel du pont de l'Alma lors de l'accident qui a coûté la vie à la princesse Diana, a indiqué lundi un couple français, témoin de l'enquête judiciaire à Londres.



Georges et Sabine Dauzonne ont identifié au milieu de plusieurs photographies présentées à l'audience lundi l'ancien garde de sécurité Le Van Thanh comme pouvant être le conducteur du véhicule qui a émergé de manière "erratique" du tunnel.

Aux environs de minuit et demi le 31 août 1997, M. Dauzonne conduisait vers une voie express à proximité du tunnel lorsqu'il a dû ralentir pour éviter une Fiat Uno blanche, voiture similaire à celle de sa belle-mère.

L'enquête britannique a établi que la Mercedes qui transportait Diana et son ami Dodi Al-Fayed était entrée en collision avec une Fiat Uno blanche juste avant l'accident, mais celle-ci n'a jamais été retrouvée.

Interrogés séparément, M. et Mme Dauzonne ont tous les deux identifiés sur deux photographies Le Van Thanh comme pouvant être l'homme qu'ils ont aperçu dans la Fiat, au milieu de cinq photographies dont celle du photographe français James Andanson.

Mohamed Al-Fayed, le père de Dodi, accuse Andanson d'avoir pris part au complot pour tuer la princesse qui aurait selon lui été mené par les services secrets britanniques avec l'aval du prince Philip, époux de la reine Elizabeth. Le corps du photographe a été retrouvé dans une voiture brûlée il y a sept ans dans le sud de la France.

S'exprimant par lien vidéo depuis Paris, M. Dauzonne a indiqué avoir pensé que le conducteur était ivre en voyant la voiture zigzaguer sur la route, puis l'avoir vu manipuler son rétroviseur intérieur et semblé "ennuyé" par ce qu'il voyait derrière lui.

Le couple a indiqué avoir vu un gros chien à l'arrière de ce véhicule portant un bandana ou une muselière.

Observant les photographies, Mme Dauzonne a déclaré: "C'est difficile mais je dirais que l'homme qui est sur les deux premières photographies me rappelle clairement quelque chose".

Son époux a également pointé ces deux photos, tout en soulignant que c'était "il y a longtemps".

L'ex-garde de sécurité possède un chien Rottweiler ainsi qu'une Fiat Uno rouge qui a été repeinte à l'époque de l'accident sans qu'il soit établi si c'était avant ou après.

Dans son rapport d'enquête publié en décembre 2006, l'ancien chef de Scotland Yard Lord John Stevens a évoqué sans le nommer le propriétaire d'une Fiat Uno blanche repeinte en rouge et possédant deux Rottweiler. Selon lui, la police française l'avait écarté car le véhicule ne présentait pas de traces de collision.

Par ailleurs, Henri Paul, chauffeur de la voiture qui transportait la princesse Diana au moment de l'accident qui lui a coûté la vie, "jouait un jeu avec les photographes" et se comportait comme un alcoolique, a déclaré lundi un témoin.

Stéphane Darmon, motard du photographe Romuald Rat, a indiqué devant le jury de l'enquête judiciaire à Londres qu'Henri Paul "essayait de créer une atmosphère de tension et d'attente" en discutant avec les paparazzi qui guettaient devant le Ritz à Paris le départ de la princesse et de son ami Dodi Al-Fayed.

"Il jouait un jeu avec les photographes", a déclaré M. Darmon via un lien vidéo depuis Paris. "Il disait +Lady Di va être là dans environ un quart d'heure+, etc", a-t-il raconté.

"Je pense qu'il voulait donner de fausses pistes aux photographes", a poursuivi M. Darmon.

Au sujet de l'attitude d'Henri Paul, le motard a déclaré: "Il paraissait très joyeux. A titre très personnel, je dois dire que mon père était alcoolique. Lorsque j'ai vu M. Paul, il m'a rappelé mon père, ses yeux, la façon dont il agissait, c'est ce que j'ai pensé".

Il a également évoqué la "panique" des paparazzi lorsqu'ils ont réalisé que le couple avait quitté l'hôtel par l'arrière du bâtiment, Henri Paul au volant.

L'enquête judiciaire s'est ouverte le 2 octobre à la Haute Cour de Londres. Elle pourrait durer jusqu'à six mois et a pour but de déterminer les circonstances d'un décès violent ou inexpliqué. Ce n'est pas un procès, il n'y a ni accusé ni condamnation.

Scotland Yard a conclu en décembre 2006 à un accident dû à une vitesse excessive et à un chauffeur, Henri Paul, également décédé, qui avait trop bu.

Le père de Dodi Al-Fayed, le milliardaire égyptien Mohamed Al-Fayed, défend la thèse du complot pour éliminer le couple. Selon M. Al-Fayed, son fils allait faire sa demande en mariage le soir de l'accident et la couronne britannique ne voulait pas que la mère du prince William, deuxième sur la ligne de succession au trône, soit mariée à un musulman.

H.V/OnLine EditWeb NeWs









Flashback :
< >

Mercredi 16 Mai 2018 - 16:31 Partagez vos infos ou vos images

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn