Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub       
pour y être
France
29/06/2021 - 12:41

Procès de Valérie Bacot : son avocate exige un acquittement pour avoir tué son mari violent et proxénète


Valérie Bacot a été condamnée ce vendredi à une peine symbolique de 04 ans de prison, dont 03 avec sursis, pour l’affaire d’assassinat de son mari proxénète, ce qui lui donne la chance de ressortir libre du tribunal, après avoir passé un an en détention provisoire.



Après un an de détention provisoire, Valérie Bacot retrouve sa liberté. Cette femme de 40 ans était accusée du meurtre de son mari Daniel Polette, 61 ans, le 13 mars 2016, après 25 ans de viols, violences environ et de prostitution obligatoire. Elle risquait la perpétuité. Dès lors, les membres de la cour d’assises ont opté aller plus loin quant à la clémence que le ministère public qui avait déjà requis une sanction modérée de cinq ans de prison, dont quatre avec sursis, en reconnaissant « victime » celle qui a été violée, battue et prostituée durant plusieurs années par son tyran de mari.

Juste après la lecture du verdict, un tonnerre d’applaudissements a explosé avec certains proches de l’accusée fondant en larmes par émotion.

C’était elle ou lui

« C’était elle ou lui », avait pour sa part déclaré sa collègue, Me Bonaggiunta, rappelant que l’époux de Valérie Bacot lui avait pointé une arme sur la tête en la menaçant de mort, elle et tous ses enfants, si elle essayait de le quitter. Marionnette aux gré d’un tyran, Valérie Bacot était prise au piège, sans aucun recours possible à la loi, a-t-elle argumenté en demandant elle aussi l’acquittement ou une peine symbolique pour la victime.

Par la suite, le procès, débuté lundi, a dévoilé les violences extrêmes qu’a été victime dame Valérie Bacot et sa crainte de les voir se perpétuer vis-à-vis de sa propre fille, Karline, qui était âgée de 14 ans au moment des faits. Ainsi, les experts psychiatre et psychologue ont relevé que l’accusée n’avait aucun autre canal échappatoire que de faire disparaître son mari, tant qu'elle souffrait de son emprise incessante et de sa surveillance très sévère, l’empêchant d’aller porter une quelconque plainte.

Le défunt époux de Valérie Bacot, alcoolique et violent, l’a prostituée durant 14 ans. Il a commencé à violer celle-ci alors qu’elle n’avait que 12 ans et qu’il était toujours l’amant de sa mère. Condamné et incarcéré en 1996, l’homme était malgré tout autorisé, dès sa sortie de prison en 1997, à rejoindre le domicile familial, où « tout a recommencé comme avant », selon les propos de Valérie Bacot.

À 17 ans, elle tombe enceinte et part s’installer avec  Dany , expliquant cette décision étonnante par le besoin d’offrir un père à cet enfant qu’elle portait. « Je voudrais demander pardon à mes enfants de ce que je leur ai infligé comme souffrance », a-t-elle ajouté avant que les jurés ne se retirent afin de délibérer, dans une référence à l’enfouissement du corps de Daniel Polette, auquel ont pris part deux d’entre eux. 
 


Frank Robin






Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League