Sommaire
Tribune Libre
07/06/2014 - 22:47

Quand Mars voisine avec la Lune

Dans la nuit du 6 au 7 juin, on a pu voir, depuis la France, la planète mars tout à côté de la lune. Mars est éloignée de la terre de plus de 200 millions de kilomètres et la lune de 384 000 kilomètres. La planète Mars fait l’objet d’ambitieux projets de la part des chercheurs. Dans l’immédiat, on est capable de transférer des données de la terre à lune. Une planète, située à 13 années lumière du soleil, détectée récemment, pourrait être aquifère et potentiellement habitable. En attendant, nos voisins d’outre Manche ont découvert comment créer de la matière à partir de la lumière. News de la galaxie:



L'Académie américaine des sciences estime que le programme actuel de la Nasa est voué à l'échec et recommande de retourner sur la Lune pour mieux décrocher Mars... La Nasa vise un astéroïde puis Mars : Faire avancer l'exploration humaine de l'espace lointain nécessitera des décennies et des centaines de milliards de dollars, estime le rapport ainsi qu'une coopération internationale, y compris avec la Chine, considérée par Washington comme un rival. Les auteurs avancent également trois approches potentielles pour conquérir Mars, dont deux prévoient un retour préalable des Américains sur la Lune. (20minutes.fr)

La Lune serait née d'une collision entre la Terre et une météorite. Des chercheurs allemands confirment l'hypothèse que la Lune s'est formée à la suite d'une collision entre une météorite appelée Théia et la Terre. Il y a environ 4,5 milliards d'années, la Terre aurait heurté un corps céleste. Et cette collision géante aurait donné... la Lune. Voilà comment est expliquée la naissance de la naissance du satellite de la Terre dans une recherche publiée jeudi dans la revue américaine Science et qui conforte des travaux antérieurs. La plupart des planétologues pensent que la Lune s'est formée après un impact entre la Terre et un objet de la taille de Mars appelé Théia. Ils ont concentré leurs efforts sur la mesure des ratios d'isotopes d'oxygène, de titane, de silicium, ainsi que d'autres éléments pour confirmer cette hypothèse. (L'Express.fr)

Des données transférées à très haut débit vers la Lune: En octobre 2013, c'est à l'aide de quatre télescopes distincts, basés au Nouveau Mexique et chacun alimentés par un transmetteur laser, envoyant l'information codée sous forme de pulsations invisibles de lumière infrarouge, que les chercheurs ont envoyé un signal de liaison montant vers la Lune. En multipliant le nombre de télescopes, les chercheurs favorisaient ainsi la probabilité que le faisceau parvienne à son objectif. Les données parviennent pourtant à parcourir les 384.633 kilomètres qui séparaient en ce jour d'octobre la Terre et la Lune avec un taux de téléchargement de 622 mégabits par seconde, allant 4,800 fois plus vite que la plus rapide jamais mesurée, rapporte le communiqué de la Nasa. (Latribune.fr)

Des astronomes viennent de découvrir deux exoplanètes de plus de 11 milliards d'années orbitant autour de l'étoile Kapteyn. L'une d'entre elles, appelée Kapteyn-b, pourrait selon eux abriter une forme de vie. Découverte il y a près de 120 ans, l'étoile de Kapteyn n'a pas fini de dévoiler ses secrets. Les scientifiques ne s'attendaient pas à trouver des planètes associées à une étoile si ancienne. Apparue il y a environ 11.000 ans et probablement issue d'une galaxie naine, Kapteyn est la deuxième étoile se déplaçant le plus rapidement, située à 13 années-lumières du Soleil, dans la constellation du Peintre (Pictor). Elle appartient au halo galactique, un système composé d'étoiles entourant la Voie Lactée. (Maxisciences.com)

Des physiciens de l’Imperial College London ont découvert comment créer la matière à partir de lumière - un exploit que l’on pensait impossible lorsque l'idée a été émise il ya 80 ans. Au laboratoire de Physique de l'Impérial College London, trois physiciens ont trouvé un moyen relativement simple de prouver physiquement une théorie préalablement conçue par des scientifiques Breit et Wheeler en 1934. Un article, publié dans Nature Photonics, montre pour la première fois comment la théorie de Breit et Wheeler pouvait être mise en pratique. Un "photon-photon collisionneur" permettrait de transformer directement la lumière en utilisant une technologie déjà disponible. (Imperial.ac.uk)


Henri Vario-Nouioua








Flashback :
< >

Mercredi 31 Décembre 2014 - 00:18 Environnement: ce qui nous attend en 2015






Partageons sur FacebooK
Petites annonces