Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
03/05/2016 - 16:06

Quatre ans ferme confirmés dans l'affaire des prothèses PIP

Toutes les femmes se souviennent de l'affaire des prothèses PIP : celles qui y ont heureusement échappé tout comme celles qui en ont été victimes à la suite d'un cancer ou non. Pour celles qui ont subi une mastectomie, l'injustice apparaît encore plus grande puisque la prothèse est la conséquence d'une maladie et non pas un choix. A cela s'ajoute le fait que les prothèses mammaires se traînent la triste menace de l'explosion. Craquement ou fissure serait plus exact et moins sexiste. Quoi qu'il en soit, plus de 300 000 femmes seraient porteuses de prothèses PIP dans le monde.
L'affaire jugée ce lundi portait sur l'escroquerie et la fraude aggravée dont s'est rendu coupable Jean-Claude Mas, le patron de l'entreprise. La cour d'appel d'Aix en Provence a confirmé la peine prononcée en première instance. Un autre procès pour "blessures et homicides involontaires", et qui inclut 320 victimes reconnues, se déroulera prochainement. Revue de presse:



Quatre ans ferme confirmés dans l'affaire des prothèses PIP
Prothèses PIP : Jean-Claude Mas condamné à 4 ans ferme en appel
Le fondateur de la société varoise a de nouveau été reconnu coupable de «fraude aggravée» et «d'escroquerie» à l’égard de la société allemande de certification TÜV. La cour d’appel d’Aix-en-Provence a confirmé ce lundi la condamnation de Jean-Claude Mas, 76 ans, à quatre ans de prison ferme. ... Au cours de son procès en appel, l’imperturbable Jean-Claude Mas n’avait pas changé de ligne de défense, répétant que son gel de silicone «maison», fabriqué à partir d’huile industrielle, ne comportait aucun danger. «Escroquerie ? Je ne comprends toujours pas escroquerie au préjudice de qui», avait-il notamment déclaré. (libération.fr)

Prothèses PIP : 4 ans de prison ferme pour Jean-Claude Mas
Le fondateur de la société Poly Implant Prothèse, Jean-Claude Mas, a écopé de quatre ans de prison ferme lors de son procès en appel. Ses prothèses, qui utilisaient un gel non homologué, ont été implantées chez des milliers de femmes dans le monde entier, au mépris de toute norme sanitaire. Jean-Claude Mas, “l'apprenti sorcier des prothèses” selon l'expression du procureur, a été condamné par la cour d'appel d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) à quatre ans de prison ferme ce lundi, une peine conforme à celle prononcée en première instance dans ce volet de l’affaire.(m6info.fr)

Implants mammaires : quatre ans de prison et 75 000 euros d'amende pour le fondateur de la société PIP condamné en appel
7 000 femmes se sont portées parties civiles dans ce procès hors norme, mais Jean-Claude Mas ne comprend toujours pas pour qui il y a préjudice. La cour d'appel d'Aix-en-Provence a confirmé, ce lundi 2 mai, le jugement de première instance et reconnu Jean-Claude Mas, le fondateur de la société PIP, coupable de fraude aggravée et d'escroquerie sur la composition du gel emplissant ses prothèses mammaires. Il est condamné à quatre ans de prison ferme et à une amende de 75 000 euros. Enfin, il lui est définitivement interdit d'exercer dans le domaine de la santé ou de gérer une société. (atlantico.fr)

Sylvie Delhaye S. D.








Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League