Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
27/10/2008 - 14:59

RDC: Formation d'un nouveau gouvernement

KINSHASA - Un nouveau gouvernement, attendu depuis près d'un mois, a été formé en République démocratique du Congo, alors que les violences s'intensifient dans l'est du pays, selon une ordonnance du président.



Avec Adolphe Muzito (51 ans), désigné Premier ministre le 10 octobre, ce gouvernement compte en tout 54 membres: 3 vice Premiers-ministres, 37 ministres et 13 vice-ministres.

Quatre femmes font partie de cette équipe qui aura pour première tâche de ramener la paix et de rétablir l'autorité de l'Etat dans l'est du pays, où l'armée congolaise s'affronte à la rébellion du général déchu Laurent Nkunda.

"C'est une équipe de combat à laquelle ont été assignées des missions essentielles de sécurité et de reconstruction", selon le texte lu à la RTNC.

Le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) du président Kabila, majoritaire dans l'Alliance de la majorité présidentielle (AMP), se taille la part du lion dans cette équipe, en s'attribuant tous les postes liés à la sécurité, à la reconstruction et à l'économie.

Dans l'ordre protocolaire, le numéro 2 de cette équipe est l'un des trois vice-Premiers ministres, François Joseph Nzanga Mobutu, fils de l'ancien dictateur Mobutu Sese Seko, président de l'Union des démocrates mobutistes (Udemo).

Deux nouveaux ministères chargés de la Décentralisation et des Besoins sociaux de base ont été créés au sein de cette équipe où l'équilibre géopolitique a été pris en compte. Chacune des onze provinces du pays obtient quatre membres dans le gouvernement.


L'Intérieur a été confié à Célestin Mbuyu, qui remplace le général Denis Kalume Numbi, un proche du chef de l'Etat.


Les Affaires étrangères reviennent à Alexis Tambwe Muamba (indépendant et allié à l'AMP).
Le Parti lumumbiste unifié (Palu) de l'ancien Premier ministre Antoine Gizenga continue de gérer les ministères des Mines et du Budget, et l'un de ses membres Zéphyrin Mungongo devient vice-ministre de l'intérieur.

Le Mouvement social pour le renouveau (MSR, également un parti allié de l'AMP), garde le ministère des Travaux publics, des Infrastructures et de la Reconstruction, et l'un de ses membres César Lubamba devient vice-ministre des Finances.

Les alliés du PPRD au sein de l'AMP conservent le Plan, les Finances, l'Economie et l'Industrie.
La RDC figure au sixième rang mondial des pays les plus corrompus de la planète et 75% de ses 60 millions d'habitants vivent avec moins de un dollar par jour.



Source: Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel






Partageons sur FacebooK
Petites annonces