Sommaire
France
06/11/2007 - 14:31

Rachida Dati/Magistrats: rien ne va plus

USM : 'Le malaise s'accroît de jour en jour' entre Dati et les magistrats (AFP)

L'Union syndicale des magistrats (USM), qui devrait se joindre à la mobilisation du 29 novembre contre la réforme de la carte judiciaire, estime mardi que "le malaise s'accroît de jour en jour" entre Rachida Dati et les professions judiciaires.



Un rendez-vous de l'USM avec la ministre de la Justice prévu mardi matin a été reporté in extremis en raison de l'agenda de Mme Dati, qui accompagne le président Nicolas Sarkozy aux Etats-Unis, a indiqué à l'AFP le président de l'USM Bruno Thouzellier.

"Il y a un manque de respect pour nous. La ministre traite les gens de manière très légère", a déploré M. Thouzellier selon lequel "le problème est de savoir ce qu'on privilégie: son ministère ou autre chose ?"

"Il n'est en aucun cas question d'un manque de respect pour l'USM, le départ pour Washington a été avancé et un autre rendez-vous a été proposé" pour jeudi, a répliqué le porte-parole de la Chancellerie, Guillaume Didier.

"La priorité pour Rachida Dati est de s'entretenir avec les syndicats, comme elle le fait régulièrement", a-t-il ajouté en soulignant que des rencontres étaient déjà prévues jeudi avec le Syndicat de la magistrature (SM, gauche) et FO-magistrats.

L'annulation du rendez-vous de mardi matin combinée à "une absence réelle de concertation sur les sujets essentiels" comme la carte judiciaire, "ne concourt pas à désamorcer la crise et le malaise très profond qui s'accroît de jour en jour", a insisté le président de l'USM.

M. Thouzellier a également parlé d'un "climat très lourd" après la manifestation contre la réforme de la carte judiciaire, lundi à Colmar, au cours de laquelle une avocate a été blessée dans une bousculade avec les forces de l'ordre. Cet incident s'ajoute à l'important déploiement policier qui avait entouré la visite de Mme Dati au palais de justice de Paris, le 29 octobre.

"On ne fait pas donner la troupe contre les professions judiciaires", a-t-il protesté, appelant à un "front commun avec les avocats".

Dans ce contexte, même si la décision n'a pas été prise officiellement, l'USM "s'oriente vers un mouvement de mobilisation le 29 novembre", date à laquelle le SM et trois syndicats de fonctionnaires de justice ont appelé à la grève et à une manifestation nationale.

Au-delà de la question de la carte judiciaire, le mot d'ordre de l'USM devrait à cette occasion s'élargir à "l'impossibilité de dialogue avec Rachida Dati", selon M. Thouzellier.

Nicolas Maury









Flashback :
< >

Mercredi 16 Septembre 2020 - 11:42 Le Chef de l'Etat turc attaque Emmanuel Macron

Mercredi 16 Septembre 2020 - 11:38 Maroc : Un enfant de 11 ans violé et tué

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn