Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
L'Economie en temps réel et en continu
02/02/2011 - 14:56

Renault investira 5,7 milliards d'euros dans ses usines et news Economie

Renault investira 5,7 milliards d'euros dans ses usines - BBVA livre un résultat pénalisé par un coût de financement élevé - Bond de près de 21% du transport aérien de fret en 2010 - Sanofi annonce des résultats initiaux positifs dans le diabète - Le marché de la mode recule pour la 3e année consécutive - Pfizer confirme son objectif de BPA 2012 en sabrant les coûts - BP propose un dividende mais fait moins bien que prévu - Accor va ouvrir 18 nouveaux hôtels au Moyen-Orient



Renault investira 5,7 milliards d'euros dans ses usines et news Economie
Renault investira 5,7 milliards d'euros dans ses usines
Renault a annoncé mercredi le volet industriel de son futur plan stratégique, qui passera notamment par 5,7 milliards d'euros d'investissements dans ses sites industriels entre 2010 et 2013 afin d'adapter les usines à l'évolution du marché européen et international. Le constructeur automobile entend poursuivre la spécialisation de ses sites d'Europe occidentale sur les productions à forte valeur ajoutée, et accroître les capacités de ses usines à l'international pour répondre à la croissance des marchés émergents. Le groupe a rappelé que ses ventes hors d'Europe devraient atteindre 43% des ventes totales en 2011, que le marché européen dans son ensemble ne devrait pas avoir retrouvé en 2016 son niveau d'avant la crise alors qu'entre 2010 et 2016, le marché hors d'Europe devrait afficher une croissance de près de 50%. "L'implantation de sites industriels dans les marchés émergents est essentielle pour contribuer à leur forte croissance et compenser la baisse du marché européen", a expliqué le groupe dans un communiqué. Dans ce dispositif, l'usine de Tanger, au Maroc, produira notamment des voitures low cost à partir de 2012. Une deuxième ligne de production entrera en service l'année suivante. En réponse aux craintes entourant l'activité future des sites français, le groupe a précisé que 40% de ses investissements industriels sur la période 2010-13 iraient à l'Hexagone. (Reuters)

BBVA livre un résultat pénalisé par un coût de financement élevé
Le résultat annuel de BBVA a souffert de coûts de financement élevés, occultant une performance solide de la deuxième plus grande banque espagnole en Amérique Latine. La bonne performance des filiales au Mexique et en Amérique du Sud de la deuxième banque espagnole a été atténuée par une baisse des marges en Espagne. Les créances douteuses, sont restées stables par rapport à la fin septembre, à 4,1%. Le titre BBVA prenait 0,23% à 11h18 GMT après avoir reculé lors des premiers échanges, dans un marché stable. Les banques espagnoles ont subi le contrecoup d'une économie qui traverse une mauvaise passe et d'un chômage très élevé, contexte qui a abouti à multiplier les provisions pour créances douteuses et à une guerre des tarifs destinée à attirer les dépôts des particuliers. "Nous pensons que le renchérissement des financements et la qualité des actifs resteront des points clés pour les banques espagnoles cette année et la suivante", commente Marcello Zanardo (Bernstein Research), dans une note. Le bénéfice net de BBVA s'est élevé à 4,61 milliards d'euros, pour un consensus Reuters donnant 4,58 milliards. Le bénéfice net de la filiale mexicaine, qui représente 30% environ du bénéfice total, a progressé de 12%, tandis qu'il a au contraire diminué de 9% en Espagne et au Portugal. Au quatrième trimestre, la marge nette d'intérêts a reculé de 4% sur un an à 3,14 milliards d'euros, après 3,25 milliards d'euros au trimestre précédent. (Reuters)

Bond de près de 21% du transport aérien de fret en 2010
La croissance du transport de fret international a été supérieure à 20% l'an passé, signe de reprise économique mondiale, mais un hiver très rigoureux en Europe et en Amérique du Nord a grevé le trafic passagers en fin d'année, a annoncé l'Iata mercredi.  La demande de transport, tant pour le fret que les passagers, dépasse à présent celle d'avant la récession mais les volumes de fret ont diminué de 5% depuis le pic post-récession du début 2010, explique l'Association internationale du transport aérien (Iata). La croissance du trafic fret a été de 20,6% en 2010, largement supérieure à celle du trafic passagers qui n'a été que de 8,2%. Pour le seul mois de décembre, le transport de fret a crû de 6,7% sur un an, après une hausse de 5,4% en novembre. En revanche, la croissance du transport passagers n'a augmenté que de 4,9% en décembre contre 8,2% en novembre, conséquence du froid polaire qui a frappé l'Europe et l'Amérique du Nord. Selon le directeur général de l'Iata, Giovanni Bisignani, l'activité aérienne progresse à nouveau après une baisse de la demande sans précédent dans le secteur de l'aviation en 2009. Les compagnies aériennes ont fait mieux que 2008 en volume mais avec une marge bénéficiaire de 2,7% seulement. "Le défi est de transformer la demande de mobilité en bénéfices durables", explique-t-il dans un communiqué. L'Iata, qui compte 230 membres, prévoit pour les compagnies aériennes un bénéfice cumulé de 15,1 milliards de dollars en 2010, qui serait ramené à 9,1 milliards cette année. (Reuters)

Sanofi annonce des résultats initiaux positifs dans le diabète
Sanofi-Aventis a annoncé mercredi des résultats initiaux positifs de phase III pour le lixisénatide, un traitement du diabète de type 2. Dans un communiqué, le laboratoire pharmaceutique précise que ce traitement en une injection quotidienne "a satisfait à son critère d'évaluation principal, et avec moins d'hypoglycémies par rapport à l'exénatide (le Byetta d'Eli Lilly) en deux injections quotidiennes". Les résultats initiaux de l'étude, impliquant 639 personnes, révèlent que dans le groupe lixisénatide, trois fois moins de patients ont présenté des hypoglycémies symptomatiques par rapport aux patients du groupe exénatide. Six fois moins d'épisodes hypoglycémiques ont été rapportés chez les patients sous lixisénatide comparé aux patients sous exénatide, précise Sanofi. Les résultats complets de cette étude seront présentés dans le cadre d'un prochain congrès médical, ajoute le groupe. Le marché du diabète, maladie qui progresse fortement dans le monde, notamment dans les pays émergents, pèse près de 40 milliards de dollars. Grâce au lantus, qui lui a rapporté près de trois milliards d'euros de ventes en 2009, Sanofi-Aventis y occupe la deuxième place derrière le danois Novo Nordisk. (Reuters)

Le marché de la mode recule pour la 3e année consécutive
Le marché français de l'habillement a encore reculé en 2010, pour la troisième année consécutive, tandis que les ventes d'accessoires et de chaussures ont tiré leur épingle du jeu malgré une conjoncture maussade. Loin des scores du secteur du luxe, qui a profité d'un spectaculaire rebond l'an dernier grâce à l'Asie et aux flux touristiques, le marché de l'habillement, très dépendant de la conjoncture, est resté atone et a reculé de 0,5% en valeur l'an dernier, selon les statistiques annuelles établies par l'Institut français de la mode (IFM). Après deux années particulièrement difficiles, marquées par des baisses de 3,0% en 2008 et 3,5% en 2009, le marché de l'habillement ne parvient pas à se reprendre. "Les consommateurs reportent les dépenses qui ne sont pas jugées essentielles et sont de plus sensibles aux prix, empêchant tout redémarrage du marché, en valeur (...) 2010 a été une année d'accalmie après la tempête, mais on reste à un niveau assez bas", explique Franck Delpal, économiste de l'IFM. La conjoncture est très tendue, le chômage persiste et les ménages restent frileux. Ils sont aussi très, très sensibles aux prix, via des promotions qui se multiplient, ajoute-t-il. "Le mois de décembre n'a pas été bon (-2,3%) et n'a pas permis au marché de redécoller", souligne-t-il. Le marché français de l'habillement est évalué, tous circuits de distribution confondus, à 30 milliards d'euros. (Reuters)

Pfizer confirme son objectif de BPA 2012 en sabrant les coûts
Pfizer, numéro un mondial de la pharmacie, a annoncé mardi qu'il allait réduire ses coûts pour tenir son objectif de bénéfice pour 2012, premier exercice où son anti-cholestérol Lipitor sera confronté à la concurrence des génériques américains. Le laboratoire a également abaissé sa prévision de chiffre d'affaires pour l'an prochain. Le Lipitor, qui enregistre chaque année 10 milliards de dollars de ventes (7,27 milliards d'euros), perdra son exclusivité aux Etats-Unis en novembre 2011. Le nouveau directeur général Ian Read a déclaré qu'il allait comprimer le budget de recherche et développement en 2012 et a annoncé un programme supplémentaire de rachat d'actions à hauteur de 5 milliards de dollars, portant le total du programme à neuf milliards. Il ajoute que cela ne limitera pas la capacité du groupe à distribuer un dividende ou à mener à bien des petites et moyennes acquisitions. Ces deux décisions étaient largement attendues par les investisseurs, dont certains redoutent que Pfizer, après trois fusions successives, ait grandi à l'excès et soit incapable de soutenir la croissance de son bénéfice. Ian Read, qui a pris les rênes du laboratoire après le départ subit de Jeffrey Kindler, a laissé entendre que d'autres mesures de rationalisation étaient à prévoir. "En 2011, nous comptons achever l'examen de la composition de notre portefeuille d'activités pour déterminer l'éventail d'activités optimal que nous pouvons financer et gérer de manière adéquate afin de dégager une croissance constante et un retour sur investissement maximum", a-t-il déclaré dans un communiqué. (Reuters)

BP propose un dividende mais fait moins bien que prévu
BP n'a pas réussi à dissiper les doutes sur son avenir mardi, l'annonce de son retour au dividende ayant été éclipsée par des profits inférieurs aux attentes et une nouvelle charge liée à la marée noire dans le golfe du Mexique. En Bourse, la valeur perdait 0,9% dans un marché en hausse de 1%. et un indice regroupant les valeurs pétrolières européennes en progression de 1,6%. Le groupe pétrolier britannique propose de verser un dividende de 7 cents par action au titre du quatrième trimestre 2010 et 42 cents par American depositary share (ADS), conformément aux attentes du marché, mais seulement la moitié de ce qu'il versait avant la marée noire. "La reprise du dividende est une bonne nouvelle pour les actionnaires (même si c'est à un niveau nettement plus bas), mais cela risque d'apparaître incendiaire aux sénateurs de la région côtière du Golfe dont les électeurs continuent de sentir les conséquences de la marée noire", commente Dougie Youngson, analyste chez Arbuthnot Securities. Le bénéfice net du quatrième trimestre calculé aux coûts de remplacement (sans tenir compte de la variation de la valeur des stocks) s'est établi à 4,61 milliards de dollars, contre 3,447 milliards de dollars au quatrième trimestre 2009, la forte hausse des prix pétroliers ayant permis de compenser une baisse de 9% de la production de pétrole et de gaz. (Reuters)

Accor va ouvrir 18 nouveaux hôtels au Moyen-Orient
Accor a annoncé mardi qu'il prévoyait d'ouvrir 18 hôtels au Moyen-Orient au cours des trois prochaines années. La filiale locale du premier groupe hôtelier européen ouvrira 11 nouveaux hôtels aux Emirats arabes unis (EAU), deux au Bahreïn, deux en Arabie saoudite et trois en Syrie. Le groupe prévoit également de développer ses hôtels de classe économique et de milieu gamme aux EAU, a déclaré dans un communiqué le directeur général d'Accor Moyen-Orient Christophe Landais. Ce développement portera à 54 le nombre d'hôtels d'Accor dans la région, soit 12.497 chambres d'ici à 2014. Le quatrième groupe hôtelier mondial est présent dans 90 pays, ses prestations allant des établissements de luxe avec la chaîne Sofitel aux hôtels pour budgets plus serrés comme Ibis ou Motel 6. (Reuters)

Source : Yahoo Actualités


Ryma Mendy






Ryma Mendy

Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar





Partageons sur FacebooK

Petites annonces