Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub     pub     pub    

pour y être
Faits Divers - Société
22/01/2009 - 22:48

Restructuration laborieuse à l'UMP


Le conseil national de l'UMP, qui se déroulera samedi 25 janvier, doit permettre de présenter les nouveaux dirigeants du parti qui doivent représenter toutes les tendances du parti. Différents scenarii semblent encore à l'étude.



Restructuration laborieuse à l'UMP
Le chef de l'Etat, qui a toujours refusé la constitution de courants au sein de son parti, souhaite qu'il affiche désormais un visage 'ouvert' et pluraliste. L'ex-socialiste Eric Besson et Nathalie Kosciusko-Morizet sont assurés d'entrer au secrétariat général. Un troisième nom est à l'étude pour compléter l'équipe exécutive de M. Bertrand.

Nadine Morano, qui souhaitait intégrer l'équipe dirigeante, pourrait s'incliner au profit de Marc-Philippe Daubresse. La nomination du député du Nord, ancien UDF, serait un signe envoyé à Martine Aubry, maire de Lille.

La composition du conseil national obéit à la même logique. M. Raffarin, actuel vice président que l'Elysée rêvait de faire sortir en même temps que M. Devedjian, a sauvé sa place. L'ancien premier ministre a réussi à convaincre M. Sarkozy de la nécessité de faire vivre la sensibilité centriste de l'UMP. A ses côtés, pourrait siéger Jean-Louis Borloo, le président du Parti radical. Reste à régler le cas de Michèle Alliot-Marie, censée incarner l'héritage gaulliste.
Lire la suite: http://www.lemonde.fr/...AL-32280184


Samedi prochain, lors du conseil national du parti, Xavier Bertrand sera installé à la tête de la direction, rénovée en grande partie. Le successeur de Patrick Devedjian devrait en effet s'entourer de nouveaux visages. Michèle Alliot-Marie est pressentie au poste de vice-présidente.

Le "remaniement" à l'UMP devrait également passer par l'ouverture : le néo-ministre à l'immigration, Éric Besson ( lire son portrait ), transfuge de la gauche et président du club des Progressistes, devrait être intronisé secrétaire-adjoint. Le président de la commission des Affaires étrangères à l'Assemblée nationale et député du Val d'Oise, Axel Poniatowski, devrait aussi être nommé à cette fonction alors que Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'État à l'économie numérique ( lire son portrait ), garderait son poste de secrétaire-adjoint.
lepoint.fr





Sylvie Delhaye








Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb