Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Nouvelles de la Faim et de la Mort!
22/10/2007 - 17:33

Revenus modestes et avenir économique de la France


Bien sûr, ce ne sont pas seulement leurs revenus qui déterminent les consommateurs à acheter. Et la France peut s’enrichir par le biais, notamment, de ses exportations (aéronautique, TGV, nucléaire…) Il n’en reste pas moins vrai qu’une population qui s’appauvrit consomme moins et cherche davantage à épargner.



Les dépenses contraintes (logement, impôts, remboursements de crédit, primes d'assurances…) est passée de 22 % à 45 % du budget des ménages entre 1960 et 2006. Ces dépenses absorbent jusqu’à 75 % du revenu des ménages modestes.
Il y a presque deux fois plus de smicards aujourd’hui (15% environ) qu’en 1990 (8,5% environ).
A l’autre bout de l’échelle des salaires, les hauts revenus, quant à eux, ont très fortement augmenté ces dix dernières années. Ainsi, les 3 500 foyers les plus riches de France ont vu leur revenu réel progresser de 42,6 % au cours de ces huit années – 3 500 sur un total de 35 millions de foyers fiscaux, soit 0,01% des foyers.

Dans ces conditions, comment s’étonner que le moral et l’esprit d’entreprise des petits commerçants, artisans et salariés en général ne soit pas au beau fixe? Les uns et les autres ont la tentation de renoncer au travail plutôt que de s’entêter dans des tâches ingrates ou très peu lucratives. Le désir de compétitivité serait-il devenu inversement proportionnel à la frustration ressentie

Dans ce contexte, on se demande quelles mesures pourront être proposées à l’issue de la Conférence sur l'emploi et le pouvoir d'achat, qui se tiendra mardi à Bercy.


Sylvie Delhaye






Sylvie Delhaye

Flashback :
< >

Mercredi 16 Mai 2018 - 16:31 Partagez vos infos ou vos images





Partageons sur FacebooK