Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 

Sénégal d'Aujourd'hui
25/06/2011 - 13:42

Revue de Presse d'une tentative de réforme constitutionnelle avortée


Manifestations à Dakar: Wade et la désillusion du Sopi; Des manifestations éclatent en divers endroits de Dakar; Lendemain des manifestations du jeudi : Reprise des activités à DAKAR; Les membres de "Y’en a marre" et tous les manifestants relâchés; Vers une session de rattrapage pour des élèves de Dakar; Agression contre Alioune Tine : des ONG portent plainte.



Revue de Presse d'une tentative de réforme constitutionnelle avortée
Manifestations à Dakar: Wade et la désillusion du Sopi
Ce jeudi 23 juin, alors que Wade, âgé de 85 ans candidat à l’élection présidentielle de février 2012, s’apprête à faire voter par l’assemblée nationale sénégalaise la réforme de la loi constitutionnelle permettant « au président et au vice président de se faire réélire à 25% seulement en cas d’absence de majorité absolue », un pied de nez à la démocratie qu’il doit aux sénégalais et dont il se réclame, il fait volte face devant la pression de la rue et retire la mesure. Même s’il fait maintenir le « ticket » constitué par le vice président et le candidat à la magistrature, et que la loi prévoit « pour le président la possibilité de changer de vice président au cours de son mandat ».
Un maintien qui pourrait  continuer d'être perçu  pour de nombreux sénégalais, comme l' intention de propulser au sommet de l’Etat son fils Karim Wade anciennement ministre et candidat malheureux à la mairie de Dakar. (www.lepost.fr)

Des manifestations éclatent en divers endroits de Dakar
Plusieurs manifestations spontanées de jeunes ont éclaté mercredi soir en divers quartiers de Dakar, protestant contre le projet de loi instituant l’élection simultanée du président et du vice-président de la République, ont constaté des reporters de l’APS.
Des jeunes de l’opposition ont protesté au Jet-d’eau de la SICAP, brûlant des pneus à hauteur du Service des impôts et domaines sur l’avenue Bourguiba. La police serait intervenue, avant d’engager une course-poursuite avec les manifestants.
Au centre-ville, d’autres jeunes, à l’appel du Mouvement "Y’en a marre", ont également manifesté à la Place de l’Indépendance, avant d’être dispersés par les forces de l’ordre.
Avant de prendre le chemin de la rue, ils ont fait un tour au Centre Daniel Brottier, où ils ont invité les leaders de l’opposition qui y tenaient une réunion, "à passer du discours à l’acte". Deux de leurs membres ont été interpellés par les policiers. (www.aps.sn)

Lendemain des manifestations du jeudi : Reprise des activités à DAKAR
Les rues du centre-ville de Dakar retrouvent le calme après la marche contre le projet de loi instituant la vice-présidence, émaillée par des scènes de violence, jeudi dernier. Les cantines sont ouvertes au marché Sandage où les scènes de violence sont sur toutes les lèvres. Aux abords de l’Assemblée nationale, les rues sont dessertes. Les personnes vaquent à leurs occupations. La vie reprend son cours normal. (www.lesoleil.sn)

Les membres de "Y’en a marre" et tous les manifestants relâchés
Les deux membres du mouvement "Y’en a marre" et tous les jeunes arrêtés depuis le début des manifestations contre le projet de loi modifiant le scrutin présidentiel ont été libérés, jeudi vers 21 heures, a indiqué le coordonnateur dudit mouvement Cheikh Fadel Barro.
Cyrille Touré dit Thiatt et Malal Tall plus connu sous le pseudonyme de Fou malade ont, dit-il, été relaxés avec d’autres jeunes manifestants après 24 heures de détention au commissariat central de Dakar.
Les deux membres du mouvement "Y’en a marre" avaient été arrêtés, mercredi, au cours d’une manifestation à la place de l’Indépendance.
Les autres jeunes, eux, avaient été interpellés, jeudi, à la place Soweto située devant l’Assemblée nationale, où les députés examinaient jeudi le projet de loi instituant l’élection simultanée du président et d’un vice-président de la République. (www.aps.sn)

Vers une session de rattrapage pour des élèves de Dakar
Une session de rattrapage sera organisée la semaine prochaine à l’intention des candidats au Certificat de fin d’études élémentaire (CFEE) et au Concours d’entrée en sixième dont les centres d’examen ont été perturbés, jeudi, lors des manifestations contre le ticket présidentiel, a appris l’APS de source proche du ministère de l’Education.
Le ministre de l’Education, Kalidou Diallo a fait cette révélation, vendredi, lors d’un point de presse, au cours duquel il a indiqué que certaines écoles ont été affectées par les manifestations, explique la même source.
Des perturbations ont ainis été notées ‘’dans l’inspection départementale de l’éducation nationale (IDEN) de Dakar Plateau, notamment à l’école élémentaire Mamour Diakhaté’’, où ‘’10 sur 193 élèves sont retournés chez eux à la suite de manifestations’’, a-t-il indiqué. (www.aps.sn)

Agression contre Alioune Tine : des ONG portent plainte
Des organisations de défense des droits humains du Sénégal ont décidé de porter plainte contre les présumés agresseurs de Alioune Tine, secrétaire général de la Rencontre africaine de défense des droits de l’homme (RADDHO), agressé, jeudi, lors des manifestations contre le projet de loi constitutionnel instituant l’élection simultanée du président et du vice-président de la République.
’’Nous disposons suffisamment d’éléments qui nous permettent de déposer plainte contre des personnes dénombrées pour tentative d’assassinat et coups et blessures volontaires’’, a notamment dit le coordonnateur de la Ligue sénégalaise des droits humains (LSDH), Assane Dioma Ndiaye, dans le communiqué transmis à cet effet à l’APS. (www.aps.sn)

Sources Web


Marlène Delcluze






Marlène Delcluze


Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar





Partageons sur FacebooK