Sommaire
France
14/11/2008 - 12:38

Royal candidate pour diriger le PS

Paris- Ségolène Royal, ancienne candidate à l'élection présidentielle sera bien candidate au poste de premier secrétaire du Parti socialiste, déclarent deux de ses proches, Vincent Peillon et Manuel Valls.



A quelques heures de l'ouverture du congrès du parti à Reims, ils ont déploré les "manoeuvres d'empêchement" des autres courants et regretté qu'ils n'aient pas répondu favorablement à l'offre de rassemblement qu'elle avait formulée.

"La détermination de Ségolène Royal est entière (...) Nous attendions parce que nous voulions que les autres appellent à la raison" et se rallient à la présidente de Poitou-Charentes, a dit Vincent Peillon sur France inter.

Il faisait allusion à Bertrand Delanoë, Martine Aubry et Benoît Hamon, arrivé derrière Ségolène Royal lors du vote des militants jeudi dernier.

"Je pense que sa décision est prise (...) Dans la journée, nous allons lui demander d'être candidate", a précisé le député européen.

Ségolène Royal est attendue dans l'après-midi à Reims, où les quatre courants internes doivent tenter de former une majorité solide pour prendre les rênes du parti après trois présidentielles perdues coup sur coup.

Dans la soirée, comme tous les autres courants, elle doit réunir les délégués de sa motion.

"Tout ce qui remonte des débats locaux, c'est qu'il y a un fort souhait pour qu'elle soit candidate elle-même" et non qu'elle favorise la candidature d'un lieutenant, souligne-t-on dans l'entourage de l'ancienne rivale de Nicolas Sarkozy.

"Ce sont les militants qui vont lui demander d'être candidate", a confirmé Vincent Peillon.

Sur France Info, Manuel Valls a évoqué des "débats artificiels" entretenus par les rivaux de Ségolène Royal pour lui faire barrage, notamment sur la question des alliances avec le centre.

"Quelle hypocrisie" quand d'autres dirigeants du PS ont fait alliance avec le MoDem de François Bayrou lors des municipales, a-t-il lancé.

A Reims, où les courants internes du PS doivent tenter de former une majorité, "nous n'allons pas inviter François Bayrou au coeur de nos débats tout de même!", s'est agacé le député-maire d'Evry.

Depuis la présidentielle, "cela fait 18 mois qu'on discute (au PS), 18 mois qu'on a organisé un système pour écarter Ségolène Royal et ses amis", a-t-il déploré. "Je ne doute pas un instant qu'elle soit candidate".


Source: Yahoo News

Awa Diakhate









Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:





+ DE NEWS


FACEBOOK

Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb

ANNONCEURS


Voyants, medium, astrologues, guérisseurs...
L'amour, la chance, le succès, la mort, le bien-être personnel, l'harmonie familiale, le mauvais œil.
Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn