Sommaire
Tribune Libre
01/08/2006 - 01:13

Santé Coeur

Protection cardiaque grâce à l'usage d'un antibiotique, la rapamycine, après une attaque cardiaque

Les chercheurs de la Virginia Commonwealth University ont trouvé que l'utilisation de la rapamycine peut protéger le coeur contre les dommages tissulaires post événements cardiaques aigus. Leur travail, publié dans le journal médical de juillet 2006 Molecular and Cellular Cardiology, montre pour la première fois qu'un traitement avec une dose ajustée de rapamycine induit un effet protecteur contre les conséquences d'une attaque cardiaque et réduit la mort des cellules.



Santé Coeur
Selon le Dr Rakesh C. Kukreja, Ph.D., professeur de médecine et le Dr Eric Lipman titulaire de la chaire de cardiologie à la Virginia Commonwealth University, la rapamycine pourrait être un jour une stratégie thérapeutique pour limiter la mort cellulaire causée par une ischémie ou les blessures causées par la reperfusion.

Ce médicament est important notamment lors des transplantations de rein ou de coeur. Additionnellement, à cause de ses propriétés, la rapamycine réduit effectivement la resténose coronaire (rétrécissement anormal d'un vaisseau sanguin). Lors d'angioplastie coronaire des stents à la rapamycine sont implantés pour réduire le risque de resténose.

Selon le Dr George W. Vetrovec, co auteur de la publication, une question clinique significative serait de savoir si les stents à la rapamycine ne pourraient pas être utilisés chez des patients pour affecter favorablement, outre les effets connus sur le blocage causé par une attaque cardiaque, le muscle cardiaque endommagé.

Source: http://www.eurekalert.org/


Sylvie Delhaye











Partageons sur FacebooK
Petites annonces