Sommaire
Tribune Libre
09/06/2011 - 12:50

Santé: L'Allemagne admet des erreurs sur la bactérie et autres actus


L'Allemagne admet des erreurs sur la bactérie; Deux nouveaux antidiabétiques retirés du marché; Distilbène : un petit-fils handicapé obtient réparation; Contraception orale : la drospirénone inquiète les autorités canadiennes.



Santé: L'Allemagne admet des erreurs sur la bactérie et autres actus
L'Allemagne admet des erreurs sur la bactérie
L'origine de la contamination qui a fait 25 morts reste mystérieuse.
L'Allemagne espère arriver bientôt au bout du cauchemar sanitaire qui la traumatise depuis un mois. Encouragé par une diminution du nombre de nouvelles contaminations par la bactérie mortelle Eceh, le gouvernement allemand, mis en cause pour sa mauvaise gestion de la crise, a aussi reconnu des erreurs de communication et de coordination. (www.lefigaro.fr)
Ces erreurs seront-elles fatales?

Deux nouveaux antidiabétiques retirés du marché
Ils étaient dans le collimateur des services sanitaires français, ils sont désormais retirer de la vente. L'agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a décidé ce jeudi matin de suspendre la commercialisation de l'Actos et du Competact, deux médicaments des laboratoires Takeda. Après le scandale du Mediator, autre antidiabétique, les autorités ont choisi de réagir rapidement.
En vente depuis une dizaine d'années, l'Actos traite plus de 200 000 personnes en France. Avec le Competact, il est accusé de favoriser le cancer de la vessie (pdf). "Ce médicament est mortel à cours terme", affirmait ce mardi matin le professeur de pharmacologie Jean-Louis Montastruc dans Le Parisien. (www.lexpress.fr)
Combien d'autres médicaments seront encore retirés du marché car soupçonnés de favoriser de graves maladies?

Distilbène : un petit-fils handicapé obtient réparation
La cour d'appel de Versailles a confirmé jeudi la responsabilité du médicament, pris par la grand-mère de Louis, dans le lourd handicap du jeune homme de 21 ans. Le laboratoire devra lui verser 1,7 million d'euros.
C'est une première en France. Le petit-fils d'une femme ayant pris du Distilbène, une hormone de synthèse nocive prescrite aux femmes entre 1950 et 1977 pour prévenir les fausses couches, a obtenu la reconnaissance du lien entre le traitement et son lourd handicap. La justice a ordonné à la firme pharmaceutique de verser 1,7 million d'euros de dommages et intérêts à la famille de Louis, aujourd'hui âgé de 21 ans. (www.lefigaro.fr)
Enfin! Le laboratoire va payer pour ses erreurs!

Contraception orale : la drospirénone inquiète les autorités canadiennes
Le ministère canadien de la Santé (Santé Canada) procède actuellement à une nouvelle évaluation du risque de thromboembolie veineuse en rapport avec les contraceptifs oraux contenant de la drospirénone (Yaz® et Jasmine®, en France). Cette évaluation fait suite à deux études publiées récemment dans le British Medical Journal, qui ont mis en évidence un risque accru d'accidents thromboemboliques.
D'après ces deux travaux, le risque de voir se former des caillots sanguins (ou thrombus) en association avec l'utilisation de contraceptif contenant cette substance pourrait être deux à trois fois plus élevé qu'avec des contraceptifs au lévonorgestrel, par exemple. Santé Canada fait donc savoir que ses experts évaluent l'ensemble des études disponibles. « Une fois l'examen complété, le ministère prendra les mesures appropriées au besoin ». (www.destinationsante.com)
Peut-on faire en sorte que les médicaments que nous prenons soient de "vrais" médicaments?

Source: Yahoo News


Marlène Delcluze








Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar






Partageons sur FacebooK
Petites annonces