Sommaire
Tribune Libre
14/06/2011 - 13:39

Santé: Les donneurs du sang à l'honneur et autres actus


Les donneurs du sang à l'honneur; Smoky Rabbit, le jeu vidéo pour arrêter de fumer; Près de sept couples sur dix ont un enfant après une tentative de FIV; Génétique: l'homme veut se débarrasser de lui-même.



Santé: Les donneurs du sang à l'honneur et autres actus
Les donneurs du sang à l'honneur
Donner son sang est plus que jamais d'actualité. La 8e Journée mondiale des Donneurs de Sang est l'occasion, aujourd'hui, de rappeler l'importance de ce geste qui sauve. Cette édition met particulièrement à l'honneur toutes celles et ceux qui donnent leur sang tout au long de l'année.
La Journée mondiale des Donneurs de Sang a été initiée par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 2004. Elle permet de « sensibiliser les non-donneurs, de les inciter à donner pour la première fois et bien sûr, à renouveler leur geste solidaire », souligne-t-on à l'EFS. Partout en France, « les enfants, les ados et les adultes sont invités à découvrir les multiples facettes d'un univers fascinant au gré d'expositions, de jeux, de débats, de films… », dans tous les centres de l'EFS. (www.destinationsante.com)

Smoky Rabbit, le jeu vidéo pour arrêter de fumer
Les organes de prévention contre le tabagisme, pour mieux cibler les jeunes, s'attaquent à la technologie. En tête de file, l'Office français de prévention contre le tabagisme (OFT) qui a lancé le 18 mai dernier un jeu vidéo pour sensibiliser les joueurs aux méfaits du tabac: Smoky Rabbit. Experts européens du contrôle du tabac et spécialistes du jeu vidéo (Human Games) ont participé au programme. (www.lexpress.fr)
Un jeu vidéo peut-il réellement aider à arrêter de fumer?

Près de sept couples sur dix ont un enfant après une tentative de FIV
En France, sur dix couples qui franchissent un jour la porte d'un centre d'assistance médicale à la procréation, sept finissent par avoir un enfant grâce aux traitements, mais aussi à la suite d'une conception naturelle ou en adoptant un enfant, selon les résultats d'une étude paraissant mardi dans le "Bulletin épidémiologique hebdomadaire" de l'Institut de veille sanitaire (InVS).
"Ces couples passent de l'idée d'une grossesse à la réalisation d'un projet parental et peu importe comment. Pour eux, la fécondation in vitro (FIV) n'est qu'une étape du parcours. Si elle échoue, ils se tournent vers d'autres méthodes, notamment vers l'adoption", explique à l'Associated Press Elise de La Rochebrochard, épidémiologiste à l'Institut national d'études démographiques (INED). "J'ai eu envie de m'intéresser à leur projet et non plus au seul point de vue des médecins et des succès de leurs techniques", a ajouté le premier auteur de l'étude. (www.associatedpress.com)
Ces couples mettent tous leurs espoirs dans cette tentative de fécondation in vitro.

Génétique: l'homme veut se débarrasser de lui-même
Une équipe de chercheurs argentins, qui avait déjà su cloner une vache capable de produire de l'insuline, vient d'introduire simultanément deux gènes humains dans le génome d'un mammifère: une vache a reçu deux gènes humains contrôlant la production du lait maternel chez la femme; ils permettront au lait de cette vache de contenir de la lactoferrine et du lysozyme, deux protéines tres abondantes chez la femme et presque absentes chez la vache, favorisant chez les enfants qui en consommeront l'assimilation du fer, la fabrication des globules rouges, le développement des dents et de certaines cellules intestinales. Plus encore, les veaux issus de cette vache auront une chance sur trois de disposer des mêmes gènes modifiés. (www.slate.fr)
L'Homme est un loup pour l'Homme.

Source: Yahoo News


Marlène Delcluze








Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar






Partageons sur FacebooK
Petites annonces