Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Faits Divers - Société
26/10/2014 - 23:24

Santé: ces cœurs qui ressuscitent


C'est une première mondiale: de cœurs prélevés sur des morts ont été transplantés après avoir été «ressuscités». 3 opérations de ce type ont réussi et on doit cette avancée majeure à une équipe de médecins australiens. Le cœur d'une personnes décédée peut être réanimé et effectuer un voyage de plusieurs heures avant d'être transplanté. De quoi faire taire les inquiétudes de ceux qui craignaient que la mort des donneurs d'organes soit déclarée trop tôt. En revanche, de nouvelles inquiétudes naîtront probablement de la possibilité d'entreposer plusieurs heures durant les cœurs des personnes décédés. Si la durée d'entreposage était portée à plusieurs mois ou à une durée indéfinie, une personne pourrait par exemple souhaiter le stockage de son cœur après son décès en vue de transplantation sur ses enfants compatibles. Cette perspective, naturellement est encore de la fiction. Revue de presse:



Santé: ces cœurs qui ressuscitent
Des médecins réussissent pour la première fois à transplanter des cœurs à l'arrêt: C'est une première mondiale et "la plus grande avancée en matière de transplantation cardiaque depuis dix ans", selon le site australien News (en anglais). Des chirurgiens australiens ont annoncé, vendredi 24 octobre, à l'hôpital Saint-Vincent de Sydney, avoir réussi à transplanter trois cœurs qui avaient cessé de battre. Alors que de telles opérations ne se faisaient jusque-là qu'avec des cœurs "en vie", prélevés sur des patients en état de mort cérébrale, cette avancée pourrait permettre d'accroître fortement le nombre de cœurs destinés aux greffes. (francetvinfo.fr)

Australie: greffes de coeurs ayant cessé de battre sur des receveurs adultes: Les premières greffes réalisées dans les années 1960 l'avaient été dans la plupart des cas avec des coeurs arrêtés. Mais depuis les médecins n'utilisent que les organes de donneurs en état de mort cérébrale (ou mort encéphalique) dont le coeur continue de battre. Le temps entre le prélèvement et la greffe est alors un facteur déterminant. Or dans le cas des transplantations effectuées par l'hôpital St Vincent et l'institut de recherche sur le coeur Victor Chang, deux établissements de Sydney, les coeurs arrêtés depuis moins d'une vingtaine de minutes ont été réanimés et envoyés à des centaines de kilomètres pour un temps de transport de 5 à 8 heures. (leparisien.fr)

 


Sylvie Delhaye S. D.







Flashback :
< >

Mercredi 31 Décembre 2014 - 00:18 Environnement: ce qui nous attend en 2015

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League






Partageons sur FacebooK