Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Tribune Libre
17/08/2011 - 13:13

Santé: la mémoire de la peau

Santé: la mémoire de la peau; Les cicatrices, mémoire de la peau…; Cancer du sein : une nouvelle stratégie pour supprimer les tumeurs; Le calvaire des enfants allergiques à l'arachide.



Notre revue de presse santé du 17 Août 2011

Santé: la mémoire de la peau
Les cicatrices, mémoire de la peau…
Lorsqu'elle a été abîmée, la peau se reconstitue spontanément …et garde une trace de ce traumatisme. C'est la cicatrice. « La peau, aidée par le système immunitaire, passe par plusieurs phases pour se reconstruire. Elle commence par éliminer de la plaie, les débris et les bactéries qui peuvent y être restées. Il s'agit de la phase de détersion. L'application de détergents et d'antiseptiques permet d'accélérer ce mécanisme naturel », explique le Dr Gallay. Vient ensuite la phase de réparation à proprement parler. « Cette reconstitution de la peau n'est jamais ‘ad integrum'. C'est-à-dire qu'elle ne retrouve pas totalement son état initial », précise-t-elle. La cicatrice en est la preuve. (www.destinationsante.com) La cicatrice chez la femme est souvent signe de souffrance mais chez l'homme c'est plutôt signe de virilité, nous ne sommes pas tous égaux.

Cancer du sein : une nouvelle stratégie pour supprimer les tumeurs
Les scientifiques avaient déjà conscience du rôle joué par les lymphocytes tueurs. Ceux-ci ont pour objectif de discerner les cellules cancéreuses présentes dans l'organisme et de les détruire. Toutefois, le nombre de cellules tueuses au contact des tumeurs doit être particulièrement élevé pour supprimer totalement la maladie. L'étude présentée ce jour avait donc pour but de comprendre comment les lymphocytes pouvaient atteindre les tumeurs pour les éradiquer. (www.topsante.com)

Le calvaire des enfants allergiques à l'arachide
«J'ai des cacahuètes et je vais venir te toucher», s'est vu menacer un enfant par un de ses camarades de classe. «J'ai peur, je suis pétrifiée à l'idée qu'il aille à l'école», raconte la mère d'un autre bambin allergique aux arachides. Une femme soupçonne même son beau-père d'avoir intentionnellement donné un bonbon aux cacahuètes à son petit-fils, dont l'allergie à cet aliment était parfaitement connue. Ces témoignages édifiants sont issus d'une enquête britannique tout juste publiée dans la revue spécialisée Chronic Illness . Déjà confrontés à de lourdes contraintes pour la gestion du quotidien, les parents d'un enfant souffrant d'allergie à l'arachide doivent affronter le «scepticisme» voire «l'hostilité» de l'entourage, soulignent les chercheurs. Leur constat est d'autant plus inquiétant que, chez ces petits patients, le moindre contact avec de l'arachide peut induire une réaction violente, potentiellement grave. (www.lefigaro.fr) Comment peut-on se moquer d'une maladie?

Source: Yahoo News

Référencement Internet et création de sites Web ICI










Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar






Partageons sur FacebooK
Petites annonces