Sommaire
Tribune Libre
24/08/2011 - 14:26

Santé: les femmes dédaignent la pilule

Santé: les femmes dédaignent la pilule; La pilule: pourquoi les femmes la refusent; L'ecstasy au secours du cancer; Bientôt des pigments fabriqués in vitro pour la peau.



Notre revue de presse santé du 24 Août 2011

Santé: les femmes dédaignent la pilule
La pilule: pourquoi les femmes la refusent?
On pourrait penser que certaines femmes dédaignent la pilule à cause de la tendance écologiste qui touche tous les pans de la société… Vécue comme un pur produit de la chimie (donc mauvaise pour le corps), la pilule n’est pas "naturelle". "La tendance va à une demande globale de protection de la nature et de la planète, confirme la psychanalyste et psychiatre Myriam Szejer. En découle une propension du plus naturel aussi pour le corps: la fécondité n’est pas une maladie et il n’est donc pas naturel de bloquer une ovulation!" (www.topsante.com) Et rien de plus contraignant que d'avaler une pillule tous les jours à la même heure!

L'ecstasy au secours du cancer?
L'ecstasy sera-t-elle un jour autorisée à des fins thérapeutiques ? Le débat pourrait être relancé avec une récente étude scientifique australienne. Celle-ci a montré que les formes modifiées de l'ecstasy, drogue stimulante aux effets euphorisants pourraient aider à supprimer les cellules cancéreuses, selon Le Parisien / Aujourd'hui en France. Les résultats de ces recherchent doivent encore être confirmés. Il ne s'agit pour le moment que de tests réalisés en laboratoire."Nous ne voulons pas donner de faux espoirs aux gens, mais les résultats de notre recherche offrent un potentiel pour améliorer les traitements dans les années qui viennent", explique l'un des principaux auteurs de l'étude. (www.topsante.com) En tout cas, les malades souffriront peut-être moins avec de tels médicaments!

Bientôt des pigments fabriqués in vitro pour la peau
Une des multiples fonctions de la peau est de protéger le corps des rayons ultraviolets du soleil. Cette tâche est assurée par des cellules pigmentées: les mélanocytes. En libérant de la mélanine, le pigment qui colore la peau, ils protègent les autres cellules de l'épiderme (les kératinocytes) des effets cancérigènes des UV. Ce mécanisme fait parfois défaut: les personnes concernées présentent alors des troubles de la pigmentation, dont le plus fréquent est le vitiligo. Un nouveau traitement pourra sans doute leur être proposé à l'avenir grâce aux dernières découvertes de l'équipe de Christine Baldeschi de l'Institut I-STEM1 (I-STEM/Inserm UEVE U861/AFM), dirigée par Marc Peschanski. (www.lepoint.fr)

Source: Yahoo News

Référencement Internet et création de sites Web ICI










Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar






Partageons sur FacebooK
Petites annonces