Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
30/07/2007 - 02:36

Sarkozy, Kakhafi et l'Afrique

L'affaire tombe comme une suite à la libération des infirmières bulgares: hasard du calendrier. Si Nicolas Sarkozy traverse en tous sens l'Afrique, depuis son élection, c'est qu'il a bien d'autres chats à fouetter. Que l'opinion publique voie dans cette succession chronologique un rapport de cause à effet, c'est plutôt bon pour une république qui n'a jamais su dire à son peuple que les enjeux internationaux sont souvent d'une extrême importance.



L'accord de coopération franco-lybien

Outre un «accord de coopération» en matière de défense et d’industrie de défense, Bernard Kouchner, ministre français des Affaires étrangères, a signé avec son homologue libyen, Abdurrahman Mohamed Chalgam, un «mémorandum d’entente sur la coopération dans le domaine des applications pacifiques de l’énergie nucléaire». L’objectif est l’installation d’un réacteur nucléaire qui fournirait l’énergie nécessaire à une usine de «dessalement d’eau de mer», a expliqué en substance Claude Guéant, secrétaire général de l’Élysée. Devançant comme à son habitude les éventuelles critiques quand au fait de doter la Libye d’une technologie qui pourrait aussi servir à des fins militaires, Sarkozy a pris soin de préciser qu’il était désormais possible de bloquer le fonctionnement d’une centrale de l’extérieur.

La visite de Nicolas Sarkozy au Sénégal

Sarkozy, Kakhafi et l'Afrique
Nicolas Sarkozy est arrivé jeudi 26 juillet après-midi à Dakar, première étape de sa tournée en Afrique subsaharienne. Venu de Tripoli, où il avait rencontré mercredi le colonel Kadhafi, le président a été gratifié par son homologue Abdoulaye Wade d’un « accueil populaire » digne de celui réservé à ses divers prédécesseurs, ce qui inclut une foule « spontanément » massée entre l’aéroport et le palais présidentiel.
Les relations franco-sénégalaises sont plutôt sereines : la France est le premier donateur bilatéral et les convergences sont fortes sur le plan diplomatique. Les accords de coopération signés jeudi s’inscrivent dans cette lancée. Néanmoins, Bolloré a perdu, au début du mois, la concession du terminal à conteneurs du port de Dakar.

La réaction de la presse au Sénégal

Le mémorandum d'entente signé jeudi dernier par la France et la Libye sur l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire a fait des mécontents, notamment parmi les pays développés qui estiment sans doute l'Afrique peu mûre pour adopter la technologie nucléaire.

Pourtant, les méthodes nucléaires appliquées à l'agriculture permettent à des millions d'agriculteurs de cultiver davantage de plantes et d'élever des animaux plus sains.

Depuis 1964, le Fonds des Nations unies pour l'agriculture (FAO) et l'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA) emploient à bon escient ces technologies pour promouvoir la sécurité alimentaire et produire un impact direct sur la pauvreté et la faim, notamment ...


SD/Source Web







Flashback :
< >

Mercredi 16 Mai 2018 - 16:31 Partagez vos infos ou vos images






Partageons sur FacebooK
Petites annonces