Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Régions
19/12/2007 - 14:53

Sarkozy, heureux président de Camargue

La Provence

Le président a visité au galop le Parc régional et les Saintes-Maries



"C'est merveilleux, tout le monde s'aime ici!" lance, amusé, Alain Bougrain-Dubourg, l'honorable défenseur des oiseaux. "C'est une recette camarguaise", lui rétorque, ironique, le président de la Région, Michel Vauzelle. Tout le monde, effectivement, souriait hier matin au Mas du Pont de Rousty lorsque le président de la République a débarqué, entouré de Jean-Louis Borloo, le ministre de l'Écologie et de l'Aménagement durable, et de Nathalie Kosciusko-Morizet, la jeune et jolie secrétaire d'État chargée de l'Écologie.

Tout le monde souriait, même Michel Vauzelle, le député socialiste de la Camargue et président de la Région, même Hervé Schiavetti, le maire communiste d'Arles. Car venait d'être publié au Journal officiel le texte de loi pérennisant les statuts du Parc régional, sauvé ainsi que ses salariés après bien des vicissitudes. "Cette visite marque la reconnaissance du travail accompli depuis de nombreuses années", se félicitait un Michel Vauzelle qui n'était pas le dernier à exprimer sa "gratitude" envers le chef de l'État et Jean-Louis Borloo pour leur détermination sur ce dossier.

Ce n'est qu'un début...
Après avoir visité au galop le joli musée Camarguais et claqué une bise à la reine d'Arles devant une douzaine de beaux chevaux blancs, le chef de l'État, poursuivi par une nuée de photographes et de cameramen, est allé faire un rapide tour à la Pointe du Cacharel avant de rejoindre la petite salle du conseil municipal des Saintes-Maries-de-la-Mer. Accueil chaleureux là encore, entre gardians, écoliers entonnant une timide "Marseillaise", fifres et tambourins. Et journée de consolation pour Roland Chassain, le maire de la cité et ex-député, qui veut tourner au plus vite la page de cette annus horribilis: jamais dans l'Histoire un président de la République n'avait pénétré dans la crypte de l'église fortifiée.

Les Saintes-Maries, il est vrai, ont voté à 74% en mai pour le futur élu... La Camargue, Nicolas Sarkozy l'aime, il l'a encore répété hier avec force. Parce que "c'est une des plus belles régions de France et, en même temps, une des plus menacées": l'occasion idéale pour revenir sur le rôle que doit, à ses yeux, jouer la France, en particulier dans six mois lorsque lui reviendra la présidence de l'Union européenne.

"Il s'agit que la France montre l'exemple, prenne des décisions, exige des résultats et appelle l'ensemble des pays du monde, notamment les États-Unis, à avoir une position qui préserve la nature, les équilibres et notre planète", assure-t-il. L'après-Grenelle ? Les engagements seront "scrupuleusement respectés car il n'y a plus de temps à perdre". Nicolas Sarkozy s'est ensuite échappé au mas du Juge, le temps d'un déjeuner et d'une courte balade à cheval. En ferait-il trop ? "Vous n'avez rien vu", a-t-il annoncé à la mairie en se réjouissant de voir la France "se réveiller". Carla Bruni est prévenue.

nicolas maury



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 9 Avril 2018 - 15:45 Fake news pour les Macron

Mardi 2 Février 2010 - 23:19 Conditons d'Utilisation des Blogs Editoweb




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo