Quantcast
Sommaire
EditoWeb MagaZine
Découvrez sur EditoWeb Magazine une plongée captivante dans l'actualité et la littérature, avec des commentaires pointus, des œuvres littéraires variées de la science-fiction au polar, au fantastique à l'ésotérique
pub        pub

référencement Google et Google Actualités



France
01/05/2024 - 11:32

Scandale APL : l’Etat abandonne les locataires depuis 18 ans!



Scandale APL : l’Etat abandonne les locataires depuis 18 ans!
Monsieur le président de la République,
Avec l’inflation, l’explosion des factures d’énergie et la bombe sociale du logement, les locataires n’en peuvent plus. Ils ont de plus en plus de mal à trouver un toit, et quand ils en ont un, ils arrivent difficilement à boucler les fins de mois.
Nos loyers et charges continuent d’augmenter et nous n’arrivons plus à faire face.


1 locataire HLM sur 4 est en situation d’impayé, 40% des personnes au SMIC sont contraintes de sauter un repas. Les étudiants sont de plus en plus nombreux à se rendre dans les banques alimentaires, dont les Restos du Cœur pour se nourrir et nos retraités sont de plus en plus confrontés à la précarité.


Alors que la situation est catastrophique pour nous tous, le Gouvernement aurait pu augmenter les APL pour protéger les plus faibles, il a pourtant choisi d’augmenter les loyers de 3,5% chaque année depuis 2022.

Pire, en 2017, il a réduit les APL de 5 euros, puis a refusé de les augmenter en fonction de l’inflation, les réduisant de fait de près de 10 euros chaque année depuis 2017. Il a également supprimé en 2018 l’APL accession qui permettait à des ménages de devenir propriétaires pour la première fois.


C’est 5 milliards d’euros d’économie sur le dos des locataires qui en ont le plus besoin.

Et pourtant, l’APL reste le meilleur outil pour aider les locataires les plus fragiles. Deux tiers des locataires du privé peuvent en bénéficier, et 4 sur 5 en HLM.  En moyenne, un allocataire de l’APL voit la part de ses revenus nécessaires aux loyers et aux charges (le taux d’effort) baisser de 42,6% à 26,3% en 2023 grâce à cette aide. Elle permet donc à des millions de Français de sortir de la pauvreté en leur donnant les moyens de se loger, d’après votre propre Ministère des Finances.

L’APL permet aussi de payer tout ou partie de ses charges, qu’il s’agisse de l’eau, de l’électricité ou du chauffage. C’est ce que l’on appelle le forfait charges. Ce forfait avait toujours été augmenté pour compenser le coût des charges. 

Mais depuis 2006, il ne progresse presque plus (52 euros). Il couvrait alors en moyenne 42% des charges de nos logements. Il est de 58 euros par mois par locataire en 2023.En 2024, il couvre moins de 20% de ces charges, alors que nos factures d’énergie continuent d’augmenter. La facture d’électricité par exemple a explosé de 200% depuis 2006, dont 45% lors des deux dernières années. Et il est très probable qu’elle augmente encore.


Pour beaucoup de locataires, il est nécessaire de choisir entre se nourrir et se chauffer.
Les boucliers tarifaires sur l’énergie disparaissent, mais nos factures sont toujours là. Le chèque énergie est trop faible et ne nous permet pas de nous en sortir. Le « quoiqu'il en coûte » s’arrête, mais nous sommes toujours bloqués. 


L’État abandonne les locataires depuis 18 ans, et menace même de baisser, voire supprimer intégralement, les APL, d’après de nombreux médias.


Nous vous demandons, Monsieur le président de la République, de mettre fin à ce scandale des APL. Augmentez enfin le forfait charges, pour que nous soyons réellement protégés de cette explosion des prix !
Cette mesure est réclamée par tous : les locataires, les propriétaires, les bailleurs sociaux, les associations. Arrêtez de sacrifier les locataires les plus pauvres au nom des finances publiques. Nous n’en pouvons plus et face à la bombe sociale du logement, l’État doit réagir.


Nous vous demandons de revaloriser le forfait charges APL afin qu’il couvre au moins 30% des charges de notre logement, soit un forfait charge rehaussé à 100€ par mois. Nous demandons également que ce forfait soit indexé sur l’inflation. C’est le seul moyen pour que nos logements restent abordables et que nous, locataires, restions dignes.


Pétition également adressée à :
- Gabriel Attal, Premier Ministre
- Bruno Le Maire, Ministre de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique
- Guillaume Kasbarian, Ministre délégué auprès du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, chargé du Logement.


-----------
La CLCV est une association nationale de défense des consommateurs. Elle agit pour leur défense, ainsi que pour la représentation des locataires ou le conseil aux copropriétaires. Elle représente par ailleurs les usagers sur le plan environnemental et sanitaire.
Retrouvez-nous sur www.clcv.org




Lu 162 fois






Monde: Toute l'Actu | Nouvelles, textes, poèmes et fictions | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League



+ de News

Guerre en Ukraine


Facebook
Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb


Publicité
Voyants, medium, astrologues, guérisseurs...
L'amour, la chance, le succès, la mort, le bien-être personnel, l'harmonie familiale, le mauvais œil.


Partagez vos posts dans notre rubrique Courrier des Lecteurs

PUBLICATION IMMÉDIATE