Sommaire
Tribune Libre
07/06/2011 - 13:24

Sciences: La soupe aux ailerons aura-t-elle la peau des requins? et autres infos


La soupe aux ailerons aura-t-elle la peau des requins?; Les seiches, capables de changer de forme pour se camoufler; Lâcher d'ours : Nicolas Hulot déplore le désengagement du gouvernement; Dans le Vaucluse, les orages causent plus de dégâts aux cultures que la sécheresse.



Sciences: La soupe aux ailerons aura-t-elle la peau des requins? et autres infos
La soupe aux ailerons aura-t-elle la peau des requins?
Les requins «sont apparus quelque 100 millions d'années avant les dinosaures et ont réussi à survivre à leur extinction. Mais cette pratique est en train de les détruire, tout cela pour un bol de soupe», déplore M. Rand. D'après le rapport, au moins trente espèces de requins sont directement menacées d'extinction. A la différence des autres poissons, les requins sont fragilisés par leur cycle biologique, plus proche de celui des baleines ou des dauphins: ils n'atteignent leur maturité sexuelle qu'après une dizaine d'années et n'ont que peu de petits à la fois. (www.20minutes.fr)
De plus en plus d'espèces sont menacées. Quand l'homme comprendra-t-il que lui aussi est un animal et que lui aussi un jour sera menacé?

Les seiches, capables de changer de forme pour se camoufler
Des biologistes américains ont étudié le camouflage chez la seiche ainsi que chez ses cousins les calmars et pieuvres. Ils se sont rendus compte que ces céphalopodes étaient capables d'observer leur environnement et d'imiter les formes et couleurs d'objets ou organismes proches pour échapper aux prédateurs.
Lever ses tentacules pour imiter la forme d'une algue artificielle ou encore les branches des coraux alentours. Cette technique de camouflage chez les céphalopodes lorsqu'ils se sentent en danger, et en particulier les seiches, est connue. Mais quelles informations utilisent-ils pour savoir quand et comment changer d'apparence pour tromper ceux qui les menacent ? (www.maxisciences.com)
Une espèce très futée...

Lâcher d'ours : Nicolas Hulot déplore le désengagement du gouvernement
Regrettant ce "nouvel engagement non tenu par le gouvernement", Nicolas Hulot dénonce l'ambivalence du gouvernement. "La biodiversité ne se contentera pas de discours", affirme-t-il avant de dénoncer l'incohérence "de lancer mi-mai une nouvelle stratégie nationale de la biodiversité puis de prendre une décision aussi lourde de sens pour la survie de l'ours dans le Béarn". Et le candidat écologiste de conclure : "Le gouvernement multiplie les signaux qui concrétisent le funeste 'l'environnement, ça commence à bien faire'", faisant référence à la fameuse phrase de Nicolas Sarkozy lors du Salon de l'agriculture 2010. (www.maxisciences.com)
La sécheresse a bon dos...

Dans le Vaucluse, les orages causent plus de dégâts aux cultures que la sécheresse
'Paradoxalement, alors qu'à quelque deux cents kilomètres au nord on souffre d'une sècheresse exceptionnelle, ici on a souffert d'un excès d'eau', explique Bertrand Rival, directeur de la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles du Vaucluse (FDSEA), qui poursuit : 'En étant en zone méditerranéenne, sur des cultures moins gourmandes en eau, on aurait pu supporter la sécheresse.' D'autant que la zone n'était pas la plus touchée par l'absence de pluie. (www.lemonde.fr)
Que doit-on comprendre? Le climat n'est plus du tout stable.

Source: Yahoo News


Marlène Delcluze








Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar






Partageons sur FacebooK
Petites annonces