Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Tribune Libre
13/05/2011 - 13:45

Sciences: les antirétroviraux réduisent la transmission

L'Homme de Néandertal aurait vécu 8.000 ans de plus - Des "cybercars" sans chauffeur circulent à la Rochelle - Sida : les antirétroviraux réduisent les risques de transmission - Une saison «très calme» de pêche au thon rouge s'annonce.



Sciences: les antirétroviraux réduisent la transmission
L'Homme de Néandertal aurait vécu 8.000 ans de plus
C'est à proximité directe du cercle polaire qu'une équipe internationale de chercheurs a retrouvé des outils, caractéristiques des techniques qu'employaient les Néandertaliens. Datés à 8.000 ans après la disparition théorique de l'Homme de Néandertal, ces découvertes sont extrêmement surprenantes.    La revue Science publie un article rédigé par une équipe de chercheurs internationale. Ils indiquent avoir "localisé à 1.000 kilomètres plus au Nord que la limite connue jusqu'à présent" des traces de la culture moustérienne. Celle-ci s'est développée au Paléolithique moyen, de -300.000 à -33.000 ans, et est caractérisée par l'utilisation d'une large gamme d'outils sur éclats.   Les vestiges qui ont été retrouvés se situent à Byzovaya, au nord de la Russie et à proximité immédiate du cercle polaire. Il s'agit d'os de mammouths et de rennes ainsi que des outils de silex. Les marques que comportent les ossements sont caractéristiques des modifications dues aux activités de boucherie des chasseurs du Moustérien. La datation au carbone 14 et via une stimulation optique ne laissent planer aucun doute : ces restes datent d'il y a  28.500 ans, soit 8.000 ans environ après la supposée disparition des Néandertaliens.(maxisciences)

Des "cybercars" sans chauffeur circulent à la Rochelle
C'est une première mondiale. La Rochelle a inauguré hier des autobus électriques sans chauffeurs qui parcourent une portion de 900 mètres, guidés par GPS. Après cinq année de recherches menées par Yamaha et l'Institut national de Recherche en Informatique et en Automatique (INRIA), des cybercars ont pu voir le jour et sont maintenant en circulation à la Rochelle. Ces bus électriques de nouvelle génération peuvent embarquer quatre passagers gratuitement pendant les deux prochains mois et ont pour particularité d'être dépourvus de chauffeur. Appelé "Cybus", ces véhicules qui ont été mis en service hier sont dotés de scanners et de radars qui leur permettent de détecter 100 mètres à l'avance et donc d'éviter les obstacles qui se placent sur leur parcours. Celui-ci compte cinq stations (dont la médiathèque, la bibliothèque universitaire et le Technoforum) sur une portion de 900 mètres, en face de la médiathèque de la ville.(maxisciences)

Sida : les antirétroviraux réduisent les risques de transmission
L'OMS et l'Onusida ont rendu publique hier une étude menée par les instituts nationaux de santé des États-Unis. Les tests effectués sur un traitement anti-VIH montrent que celui-ci réduirait de façon considérable les risques de contamination par une personne séropositive. Un pas en avant dans la lutte contre le sida. Une personne séropositive bien traitée ne présentera désormais que peu de risques de contamination. Cette affirmation résulte d'un long travail de recherche mené par les instituts nationaux de santé des États-Unis sur des traitements antirétroviraux. "Si la personne séropositive dans un couple adhère à la posologie du traitement antirétroviral, le risque de transmission du virus à son partenaire sexuel non infecté peut être réduit de 96%", souligne à l'AFP Michel Sidibé, directeur de l'Onusida. Un tournant majeur dans les efforts de lutte contre le virus du sida. "Cette percée scientifique change considérablement la donne et assurera l'avancement de la révolution de la prévention. Elle place le traitement anti-VIH au premier rang des nouvelles options de prévention", explique Michel Sidibé.(maxisciences)

Une saison «très calme» de pêche au thon rouge s'annonce
Les thons rouges pourraient bien profiter de l'actualité: tandis que ses principaux acheteurs, les Japonais, peinent à se relever de la catastrophe naturelle et  nucléaire qui les a touchés en mars, la première zone de pêche, au large de la Libye, sera fermée pour cause de présence militaire dans les eaux libyennes. Julien Pfyffer, journaliste auteur de Trésor rouge (éd. Dialogues), une enquête approfondie sur la pêche au thon rouge, explique pourquoi la saison 2011, du 14 mai au 14 juin, sera différente des autres.Moins de commandes du Japon, moins de pêche en Libye. «On connaît encore mal la situation au Japon mais on sait que le gouvernement a demandé aux industriels de consacrer leurs fonds à la reconstruction. Les Japonais n'ont pas passé les mêmes commandes de thon rouge que les autres années, les fermiers méditerranéens nous l'ont confirmé. Quant à la Libye, l'émissaire de Tripoli à l'Iccat a annoncé qu'il n'y aurait pas de pêche pour les thoniers libyens cette année car une dizaine de navires militaires stationne dans les eaux.(20minutes)

Source: Yahoo Actualités


Victor Nouioua








Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar






Partageons sur FacebooK