Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Sénégal d'Aujourd'hui
01/08/2008 - 14:42

Serigne Bara déclare la guerre au 'madial' des 'baye fall' et aux tenues indécentes

Touba-Les soit disant ‘baye fall’ qui passent leur vie à tendre la main ont été invités hier par le khalife général des mourides, par la voix de son frère cadet et porte-parole, à aller cultiver la terre. Serigne Bara s’est déclaré déterminé à lutter contre cette forme de mendicité, mais aussi contre le port d’habits indécents dans la cité religieuse.



Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké s'est déclaré hier, par la voix de son frère cadet et porte-parole Serigne Abdou Fatah Mbacké, déterminé à lutter contre la mendicité des hommes valides, c’est-à-dire le ’madiale’ de soit disant ‘baye fall’ qu’il a invité à aller travailler la terre au lieu de tendre la main. Il s’est également insurgé contre le port des habits indécents, les Cd pornographiques en circulation... C’était à l’occasion de la nuit du 27e mois du calendrier lunaire qui rappelle l'ascension du prophète Mouhamed (Psl) durant laquelle il a reçu l'un des piliers fondamentaux de la religion musulmane : les cinq prières. Un jour qui marque également l'anniversaire de la naissance de l'une des figures qui a marqué cette religion et qui est le deuxième khalife général des mourides, Serigne Fallou Mbacké. Et cet anniversaire, communément appelé ‘Magal du Kazou Rajab’, est célébré chaque année par la communauté mouride à travers le monde entier, mais le pôle d'attraction est toujours la cité religieuse Touba Cette année, l'événement a eu lieu mercredi dernier, 30 juillet 2008. Et malgré de fines pluies qui sont par intermittence sur Touba durant la journée et ont beaucoup gêné la circulation, la grande affluence était au rendez-vous. Ainsi, ils ont été des milliers de fidèles à prendre d'assaut la ville religieuse dès les premières heures de la matinée en provenance de tous les coins de la planète pour célébrer, dans la ferveur et le recueillement, cette journée entièrement consacrée à la lecture du saint Coran et au récital des poèmes du fondateur du mouridisme jusqu’à l'aube, comme le faisait Gallas Mbacké de son vivant.

Puis, place fut faite à la traditionnelle cérémonie officielle. Contrairement aux années précédentes, elle a eu lieu le lendemain du magal, hier jeudi 31. Une cérémonie qui a enregistré la présence de toutes les familles mbacké-mbacké, de celle de Mouhamadou Moustapha, le fils aîné de Cheikh Ahmadou Bamba, à celle de son cadet Serigne Mourtalla Mbacké. Toutes les confréries y ont été également représentées, de même que l’abbé Jules Pascal Coly, vicaire à la paroisse St Paul de Grand Yoff, qui a effectué le déplacement au nom du cardinal Théodore Andrien Sarr. Ce qui témoigne des relations très particulières qui ont toujours existé entre la famille de Serigne Fallou et la communauté chrétienne, dira le représentant du cardinal. Les partis politiques n'ont pas été en reste : ils étaient tous là, sans exception. Etait aussi présent le corps diplomatique accrédité à Dakar, surtout les ambassade arabes.

Le gouvernement était représenté par le ministre d'Etat, ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales, Ousmane Masseck Ndiaye, qui avait à ses côtés Moussa Sakho, ministre de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Mame Birame Diouf, ministre de la Culture et les autorités locales. En prenant la parole, le ministre d’Etat a transmis les salutations du président de la République et celles du gouvernement, avant de demander à Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké de prier pour un bon hivernage et pour l'union des cœurs et des esprits.

Dans sa réponse, le khalife général des mourides, par la voix de son porte-parole et frère cadet Serigne Abdou Fatah Mbacké, a remercié le ministre et sa suite et a chargé ce dernier de transmettre ses salutations au président Wade. Il s’est dit très satisfait du déroulement du Magal, car ‘tout ce qu'on avait demandé, on l'a obtenu’.

Source: Rewmi.com


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel






Partageons sur FacebooK
Petites annonces