Sommaire
Tribune Libre
28/06/2011 - 14:07

Sexe: Moi, mon homme et mon vibro : l'amour à 3 !


Moi, mon homme et mon vibro : l'amour à 3 !; Comment les femmes peuvent simuler la virginité; La masturbation : la première voie d'accès au plaisir; En quoi les rêves érotiques des femmes diffèrent-ils de ceux des hommes?.



Sexe: Moi, mon homme et mon vibro : l'amour à 3 !
Moi, mon homme et mon vibro : l'amour à 3 !
Ah ! Ce petit canard qui vous regarde du coin de l’œil quand vous ouvrez votre dressing et qui vous boude parce que ça fait quelque temps que vous ne l'avez pas sorti de là... Mais vous n'y pouvez rien, vous, si votre homme assure tellement que vous en oubliez monsieur couin-couin. Et si vous vous faisiez un plan à 3 ? Vous, votre homme et votre joujou à piles ?
Pour pimenter un peu votre histoire d'amour, c'est décidé ce soir Monsieur couin-couin fera partie de l'aventure. Avec son air coquin, il n'attend même que cela ! Si votre conjoint est contre, n'insistez-pas, cela pourrait créer des conflits dans votre couple et votre chéri pourrait même s'imaginer que vous êtes davantage satisfaite par votre canard en plastique que par lui. Durant les préliminaires, amusez-vous ensemble avec votre objet du délit. Monsieur sera tout émoustillé à l'idée de pouvoir maîtriser votre orgasme avec ce jouet. Ce sera peut-être l'occasion de découvrir ensemble d'autres plaisirs. (www.plurielles.fr)

Comment les femmes peuvent simuler la virginité
Gadgets et interventions chirurgicales permettent de se conformer aux traditions imposées. Si vous êtes une femme, et que vous êtes née dans un pays musulman traditionaliste, vous avez tout intérêt à saigner pendant votre nuit de noces. Sinon, votre mari et sa famille sauront que vous n’êtes pas vierge. Et ils pourraient bien alors vous frapper, ou vous tuer.
Si vous êtes un homme, en revanche, il vous suffira d’éjaculer. Personne ne s’attendra à ce que vous saigniez, ou que vous produisiez la moindre preuve attestant de votre virginité. Dans les pays conservateurs du Moyen-Orient les rapports sexuels avant le mariage sont souvent considérés comme illicites. Cette tradition finira bien par disparaître un jour. En attendant, il est toujours possible de faire semblant. Vous voulez saigner pendant votre nuit de noces ? Aucun problème : procurez-vous du sang. Du faux. Depuis plusieurs années, certains médecins réalisent, discrètement des hyménoplasties, opérations de chirurgie plastique permettant une reconstitution de l’hymen. Mais si l’on en croit un article de Joseph Freeman, de l’Associated Press, il n’est même plus nécessaire de passer par la case médecin pour se refaire une virginité. «L’Artificial Virginity Hymen est un kit distribué par la société chinoise Gigimo, qui coûte environ 30 dollars. Son but : permettre aux jeunes mariées de faire croire à leur époux qu’elles sont vierges. Lorsqu’il est inséré puis brisé, l’objet laisse échapper une substance semblable à du sang. Gigimo assure la promotion de son produit dans tous les pays arabes». (www.rewmi.com)

La masturbation : la première voie d'accès au plaisir
Comment revendiquer son droit à l'orgasme, quand la seule notion de plaisir reste un mystère ? L'auto-érotisme nous montre la voie, et ce depuis le départ visiblement. Il paraît que déjà dans le ventre de sa mère, le foetus s'y adonne, en toute confidentialité. Plus tard, enfant, on y retourne pour découvrir l'accès au plaisir à son rythme, avec sa sensibilité.
Et c'est là que le bat blesse ! Mal perçu en général par les parents, qui jugent cet acte répréhensible alors qu'il est tout simplement naturel, le geste devient honteux, le corps et le plaisir qu'on peut en éprouver, aussi. Et nous voilà dépendants de leurs interdits, alors qu'il serait si simple, comme le propose Brigitte Lahaie dans la préface, "d'expliquer qu'il n'y a pas de mal à se faire du bien, à condition que ce soit à l'abri des regards indiscrets". (www.doctissimo.fr)

En quoi les rêves érotiques des femmes diffèrent-ils de ceux des hommes?
À vrai dire, les deux sont sensiblement les mêmes. La seule différence notable réside dans le fait que les rêves érotiques des hommes sont plus graphiques, et les préliminaires sont souvent écourtés pour leur permettre d’arriver dans le feu de l’action plus rapidement, tandis que les rêves érotiques des femmes sont souvent plus orientés sur les préliminaires ainsi que sur les diverses sensations tactiles.
Et les conjoints dans tout cela?
Pourquoi les gens ne rêvent-ils pas de leur conjoint? Ne jamais rêver d’eux n’est pas du tout synonyme d’insatisfaction sexuelle. Il est beaucoup plus facile de se laisser envahir par des images érotiques et de décrocher de la routine quotidienne en ayant recours à des éléments extérieurs. Le conjoint est la personne avec laquelle on vit des conflits, des inquiétudes, des déceptions. Il est donc moins érotisant de «l’utiliser» dans le rêve. En cas de panne sexuelle ou de discorde, le rêve devient donc un bon moyen de fuir spontanément cette réalité et de se libérer de ce stress en imaginant une tout autre situation.
En conclusion, combattons la routine et servons-nous de la signification de nos rêves érotiques et de nos fantasmes pour nous épanouir davantage sexuellement.
«Tout comme le fantasme, le rêve érotique représente l’inconscient; il permet d’afficher sans contrainte un côté sexuel qui peut être réprimé dans la réalité. Si un individu ressent de la culpabilité par rapport à la sexualité, il n’est pas rare de le voir faire un rêve où il se donne le droit d’être un acteur actif et à part entière ou, à l’inverse, un rêve où il sera seulement spectateur.» (www.sexualite-couples.com)

Sources Web


Marlène Delcluze








Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar






Partageons sur FacebooK
Petites annonces