Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Seton pub
pour y être
Infos Business
21/05/2020 - 21:11

Site internet parlant d'augmentation mammaire


Après les grossesses et le sevrage, après une perte de poids importante ou en raison du processus naturel de vieillissement, la poitrine féminine peut s'affaisser. L'élasticité naturelle de la peau diminue ou la peau ne peut pas se rétracter suffisamment pour que les seins perdent de leur fermeté. Cependant, une femme peut ressentir un affaissement des seins comme un fardeau et son estime de soi peut en souffrir. Un lifting des seins contribue à une image corporelle harmonieuse, avec une poitrine pleine et naturelle, afin que vous puissiez vous sentir à nouveau attirante.



Questions fréquemment posées sur la préparation, la chirurgie et les implants

Site internet parlant d'augmentation mammaire


Depuis des années, le nombre d'augmentations mammaires en Europe ne cesse de croître. Au cours de nos consultations, nous avons remarqué que de nombreux patients posent des questions similaires. Nous avons donc compilé pour votre information les points les plus fréquemment évoqués lors d'une consultation détaillée.
  •     La prévention du cancer est-elle également possible avec les implants mammaires ?
Oui, la mammographie et l'échographie sont toujours possibles de manière fiable, surtout si les implants sont placés sous le muscle mammaire. Pour les très petits seins, l'augmentation mammaire peut même simplifier le diagnostic. Toutefois, avant une opération du sein, vous devez toujours subir une mammographie par un radiologue expérimenté.
  •     L'allaitement peut-il encore être pratiqué après une augmentation mammaire ?
    L'allaitement maternel est également possible avec des implants. Ce n'est que si les implants ont été introduits par l'aréole que des problèmes peuvent survenir, car les canaux lactifères peuvent y être endommagés.
  •     Quelles complications peuvent survenir lors d'une opération du sein ?
Dans les milieux spécialisés, on considère que l'augmentation mammaire présente peu de complications si elle est effectuée par un chirurgien plastique expérimenté. Comme pour toute procédure chirurgicale, des saignements post-opératoires et des troubles de la cicatrisation peuvent survenir, et une rotation indésirable des implants peut également se produire. Une complication spécifique après une augmentation mammaire est la formation accrue de capsules (contracture de la capsule), qui survient après 15 à 20 % de toutes les interventions. Autour d'un implant, comme autour de tout corps étranger, une capsule molle de tissu cicatriciel se forme toujours. Avec la formation accrue de la capsule, cette coquille durcit et peut ensuite se contracter à tel point que la poitrine se déforme. Dans de rares cas, une deuxième opération est nécessaire. En principe, les risques peuvent être considérablement réduits par : une planification individuelle précise, l'utilisation d'implants de haute qualité, l'utilisation des équipements les plus modernes dans des conditions hautement stériles et un suivi continu des patients en consultation externe.
  •     Que faut-il prendre en compte lors du choix des implants ?
    Pour un résultat optimal et à long terme, il dépend du choix individuel des implants. Les surfaces rugueuses des implants adhèrent mieux aux tissus environnants, ce qui réduit la probabilité que les coussins tournent dans le sein. Les chirurgiens plastiques ont le choix entre des implants de différentes tailles, en forme ronde ou en goutte, qui sont sélectionnés en fonction de vos besoins individuels. De plus, la qualité des implants joue un rôle central : nous utilisons uniquement des implants de la société "Mentor" de la clinique Erich Lexer. Ils sont agréés conformément à la loi américaine sur les dispositifs médicaux et comptent parmi les principaux fabricants d'implants au monde, avec de nombreuses années d'expérience dans le domaine du développement de matériaux, dont les produits sont considérés comme étant de qualité particulièrement élevée (http://www.mentorwwllc.com/global-us/Breast.aspx). Les implants sont inclus dans nos prix.
  •     Les implants en silicone sont-ils dangereux ?
    Les implants remplis de silicone sont depuis longtemps soupçonnés de provoquer des cancers ou des maladies auto-immunes. Cependant, après de nombreuses études à grande échelle, aucun lien entre les coussinets en silicone et ces maladies n'a pu être prouvé. Dans les tissus ou dans le lait maternel des femmes qui ont eu des implants, on n'a pas trouvé de taux de silicone plus élevé que chez les femmes qui n'ont pas subi de chirurgie.
  •     Les implants peuvent-ils encore fuir aujourd'hui ?
    Les implants de mentors, que nous utilisons exclusivement, sont remplis d'un gel dur et coupant. Cela signifie que même s'il y a des déchirures, le contenu ne fuira pas de manière incontrôlée dans les tissus environnants, d'autant plus que l'implant est également fixé par la propre capsule du corps. Aujourd'hui, les larmes ne se produisent que sous l'effet d'un stress physique très fort, comme les accidents de voiture. Toutefois, en cas d'utilisation d'implants de qualité inférieure, il existe toujours le risque que le contenu s'écoule dans le corps par une zone endommagée.
  •     Les implants remplis de solution saline ou d'huile de soja représentent-ils une alternative au silicone ?
    Seulement dans une mesure limitée ; les implants remplis de solution saline peuvent lentement s'écouler au fil du temps et commencer à gargouiller par la suite. En outre, la forme et le toucher ne sont pas aussi naturels que pour les implants en silicone, qui sont supérieurs aux implants salins à cet égard. D'autres matériaux de remplissage comme l'huile de soja ont été retirés de la circulation parce qu'ils n'ont pas fait leurs preuves à long terme et peuvent même devenir "rances" avec le temps.
  •     Quelle est la durée de vie des implants ?
    Les implants de la dernière génération ont une durabilité nettement accrue, certains fabricants offrant même une garantie à vie sur leurs produits. Dans le cas idéal, les implants une fois insérés peuvent donc rester dans le corps pour le reste de la vie. Pour les implants des générations précédentes, les fabricants recommandaient un remplacement après 10 à 15 ans, mais aujourd'hui, on peut s'attendre à des durées de rétention plus longues. Comme le sein est toujours soumis au processus naturel de vieillissement après l'augmentation de volume, de nombreuses patientes s'efforcent de resserrer à nouveau leur poitrine, ce qui peut être combiné avec le changement d'implant.
  •     Quelle position de l'implant est préférable ?
    Les implants peuvent être placés en dessous ou au-dessus du muscle pectoral. La position que vous choisissez avec votre médecin dépend de votre condition physique. Avantages de la position sous le muscle : meilleure lamination des bords de l'implant par le muscle, le résultat semble plus naturel, les implants glissent à peine et la capacité d'allaiter est entièrement maintenue. Il y a également moins de risque de formation accrue de capsules. Dans des cas exceptionnels, des conditions anatomiques particulières plaident en faveur d'un placement sur le muscle pectoral.
  •     Quel est l'accès le plus doux ?
    Les méthodes les plus courantes sont une incision dans le pli sous le sein et un accès endoscopique par l'aisselle. En outre, les médecins peuvent insérer des implants dans le sein par une incision autour de l'aréole. L'accès à utiliser doit être choisi individuellement en fonction de la constitution physique. L'accès par l'aréole comporte le risque de lésion du canal lactifère, ce qui peut rendre l'allaitement ultérieur plus difficile. En outre, le diamètre du mamelon peut limiter la taille de l'implant.

Il existe différents types de prothèses : sérum physiologique et silicone. Les prothèses salines sont remplies d'eau salée stérile et sont généralement de taille plus uniforme et de taille unique. Les prothèses en silicone, quant à elles, sont fabriquées en gel de silicone et sont perçues davantage comme du "tissu mammaire naturel".
Ensuite, il y a le choix de la forme et de la taille. En ce qui concerne les implants en silicone, il existe trois formes différentes : "ronde, légèrement arrondie et en forme de goutte". Les prothèses rondes donnent au sein un aspect plus plein, tandis que les prothèses goutte à goutte ont un résultat plus doux.

La consultation initiale est ensuite suivie d'une imagerie 3D afin que les patients puissent déterminer leurs préférences en termes de taille et "voir réellement à quoi ressemble leur corps avec les prothèses". Le rendez-vous pour la consultation et l'imagerie est fixé des semaines avant l'intervention chirurgicale pour finaliser les décisions, mais même dans ce cas, il n'est pas certain que l'on ne sache pas comment procéder définitivement. "Je suis entré dans la salle d'opération avec les formats prothétiques les plus disponibles, puis je prends la décision finale quant à celui qui me convient le mieux et qui me semble le plus naturel.
 

SItes Internet à découvrir :



josie bonet







Flashback :
< >

Vendredi 23 Octobre 2020 - 22:08 Abdominoplastie Paris ! Questions et réponses

Lundi 20 Juillet 2020 - 22:53 Questions sur le botox ?

Dimanche 19 Juillet 2020 - 16:31 Les problèmes artériels

Infos Business | Italia






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb
 


cookieassistant.com