Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
19/01/2011 - 14:02

Strasbourg: Viktor Orban défend la présidence hongroise de l'UE et actus Europe

Strasbourg: Viktor Orban défend la présidence hongroise de l'UE - Irlande: le Premier ministre irlandais confirmé à son poste - Rome: Silvio Berlusconi exclut de démissionner malgré les affaires - Londres et Bruxelles enquêtent sur le secteur des poids lourds - Eiffage retenu pour la LGV Bretagne-Pays de la Loire - Michelin fait tomber une pluie d'étoiles sur la Grande-Bretagne



Strasbourg: Viktor Orban défend la présidence hongroise de l'UE et actus Europe
 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Strasbourg: Viktor Orban défend la présidence hongroise de l'UE
Le Premier ministre Viktor Orban a présenté mercredi les priorités des six mois de présidence hongroise de l'Union européenne, exhortant les eurodéputés à ne pas y mêler les critiques contre la politique intérieure hongroise, sous peine de nuire à l'UE dans son ensemble. Pendant son intervention, certains eurodéputés s'étaient collé la bouche avec du scotch en signe de protestation et avaient déployé des banderoles dénonçant la très controversée loi sur les médias adoptée le mois dernier, qui a déclenché un tollé international car très restrictive pour la liberté de la presse et de l'opposition. "Si vous mélangez les deux, je suis évidemment prêt à me battre, mais vous devez réaliser que cela ne portera pas uniquement atteinte à la Hongrie, mais aussi à l'UE dans son ensemble", a-t-il mis en garde. La Commission a déjà écrit à Budapest pour lui faire part de ses doutes sur cette loi. Si l'UE a des arguments juridiques convaincants, "nous ne serions que trop heures de modifier la loi", a déclaré Viktor Orban. D'autres décisions du gouvernement Orban mettent mal à l'aise ses détracteurs en Europe, qui s'inquiètent de la dérive autoritaire. (AP)

Irlande: le Premier ministre irlandais confirmé à son poste
Brian Cowen, a obtenu mardi la confiance des députés du Fianna Fail, annonce le parti majoritaire sur le site internet Twitter. Le chef du gouvernement avait invité dimanche les élus de son parti à le confirmer dans son rôle de chef de file avant la bataille des législatives attendues pour mars. Brian Cowen, devenu très impopulaire depuis l'intervention de l'Union européenne et du FMI pour sauver l'Irlande de la faillite, n'avait qu'un seul détracteur de poids en la personne de Micheal Martin. Le ministre des Affaires étrangères est l'unique membre du gouvernement à avoir clairement exprimé son souhait de le voir chuter, bien qu'il affirme que plusieurs de ses collègues partagent son avis. La confirmation de Brian Cowen à la tête du Fianna Fail ne lui permettra pas de redresser une cote de popularité catastrophique, estiment les observateurs. Les Irlandais jugent leur Premier ministre responsable de la crise financière dans laquelle se débat le pays, contraint de solliciter une aide d'urgence de 85 milliards d'euros auprès de l'UE et du FMI. Bien que Cowen ait refusé de démissionner, ses jours semblent comptés à la tête du pays. La presse notait mardi matin que si la confiance semblait acquise, un certain nombre de députés se montraient discrets sur leur choix. Un échec aurait entraîné la dissolution de la chambre basse et la convocation de législatives anticipées, ce qui aurait retardé l'adoption du plan de rigueur sur lequel le Parlement doit se prononcer le mois prochain. (Reuters)

Rome: Silvio Berlusconi exclut de démissionner malgré les affaires
Silvio Berlusconi n'a aucune intention de renoncer à ses fonctions de président du Conseil italien, malgré les appels en ce sens lancés après la publication d'un rapport évoquant ses relations avec des prostituées, dont l'une probablement mineure au moment des faits. "Quoi, vous êtes fous ?", a lancé le chef du gouvernement, comme on lui demandait s'il comptait céder à ces appels. "Je suis très serein et cela m'amuse beaucoup", a-t-il ajouté. Le rapport dans lequel le parquet de Milan affirme qu'il a eu des relations sexuelles tarifées avec "un nombre important" de jeunes femmes a été remis récemment à la Chambre des députés. Pour les chefs de file de l'opposition, l'ampleur des accusations et les détails sordides concernant les "soirées" organisées chez Silvio Berlusconi, âgé de 74 ans, rendent la position du chef du gouvernement intenable et portent sévèrement atteinte à l'image de l'Italie dans le monde. "Etant donné que la vie privée de Berlusconi est aussi intense, il devrait s'y consacrer exclusivement", a déclaré Pierluigi Bersani, dirigeant de la plus importante formation de l'opposition, le Parti démocrate. "Si le président du Conseil a une once de dignité, il devrait démissionner et se présenter devant les enquêteurs pour répondre de ces accusations infamantes", a renchéri Dario Francheschini, président du groupe parlementaire du Parti démocrate, devant les députés. (Reuters)

Londres et Bruxelles enquêtent sur le secteur des poids lourds
L'Union européenne et la Grande-Bretagne coopèrent étroitement dans leurs investigations sur des ententes présumées dans le secteur des poids lourds. "Il y a eu une coopération étroite avec les autorités britanniques mais les deux enquêtes sont distinctes", a déclaré mercredi Amelia Torres, porte-parole de la Commission européenne. L'exécutif européen a annoncé mardi qu'il avait procédé à des perquisitions chez plusieurs constructeurs de poids lourds soupçonnés d'entente sur les prix. Les deux leaders du secteur, le suédois Volvo et l'allemand Daimler, ont confirmé ces perquisitions, tout comme Scania, MAN et Fiat Industrial, constructeur des camions Iveco. Si tout ceci révèle l'existence d'un cartel, on peut penser que tout le monde sera touché dans une mesure à peu près identique; c'est très difficile d'évaluer ce genre de risque et c'est pourquoi, à mon sens, le marché réagit sans s'affoler, commente Carl Holmquist, analyste de Danske Bank. D'autres secteurs ont connu ça, sans grande répercussion sur le cours de l'action ou la valorisation, ajoute-t-il. Volvo perd 1,1%, Daimler 1,7%, Scania 2,4%, MAN 0,5% et Fiat 1,6%. La CE a indiqué avoir des raisons de penser que les sociétés concernées, qu'elle n'a pas nommées, risquaient d'avoir enfreint les règles européennes qui interdisent les cartels, les pratiques restrictives et/ou l'abus de position dominante. (Reuters)

Eiffage retenu pour la LGV Bretagne-Pays de la Loire
Réseau ferré de France (RFF) a annoncé mardi avoir retenu le groupe Eiffage pour le financement, la conception, la construction et l'entretien de la future ligne à grande vitesse (LGV) Bretagne-Pays de la Loire, un marché estimé à 3,4 milliards d'euros. Bouygues et Vinci - tous deux à la tête de groupements - étaient également sur les rangs pour mener à bien ce grand chantier qui porte notamment sur la construction de 182 kilomètres de lignes nouvelles entre le Mans et Rennes. "Le coût, qui était le critère le plus important, a évidemment pesé dans le choix que nous avons fait au profit d'Eiffage", a expliqué lors d'une conférence de presse le président de RFF, Hubert de Mesnil. "Nous sommes satisfaits de trouver sur notre route, si je puis dire, une proposition qui est conforme à nos objectifs financiers." Outre sa conformité à l'enveloppe de 3,4 milliards d'euros fixée pour le marché, l'offre d'Eiffage a également été retenue pour des questions de délais et sur des critères environnementaux. L'offre d'aujourd'hui est en ligne avec notre estimation d'hier, et il n'est pas si fréquent que, le temps passant, le résultat des courses après les consultations nous mette au même niveau que l'objectif initial plusieurs années avant, a poursuivi le président de RFF. La ligne avait été déclarée d'utilité publique fin 2007 et la nature du contrat choisie fin 2008. (Reuters)

Michelin fait tomber une pluie d'étoiles sur la Grande-Bretagne
Michelin a fait tomber une pluie d'étoiles sur les restaurants britanniques et irlandais à l'occasion du centenaire de l'édition régionale de son célèbre guide gastronomique. Pour cet anniversaire, l'épais livre rouge a décerné 14 nouvelles étoiles, mais il en a également retiré 11 au terme d'une année 2010 marquée par des budgets plus serrés et une économie irlandaise mal en point. "Il est certain que 2010 a été une année difficile mais les hôtels et les restaurants qui ont su concilier le prix et la qualité, quels que soient leurs tarifs, ont été les mieux à même de résister à la tempête", a commenté Rebecca Burr, directrice de la publication. Le chef français Hélène Darroze décroche sa deuxième étoile pour son restaurant The Connaught à Londres, de même que l'Anglais Nathan Outlaw à la tête du Rock, dans le comté de Cornwall, dans le sud-ouest de l'Angleterre. Le Pony & Trap, installé dans le village de Chew Magna dans le sud anglais, obtient sa première étoile, démontrant que l'on peut faire de la gastronomie de qualité dans un pub. Le Fat Duck du célèbre chef Heston Blumenthal conserve ses trois étoiles, un temps menacées en 2009, tout comme le Waterside Inn d'Alain Roux. Les deux établissements sont installés dans la localité de Bray in Berkshire, à l'ouest de Londres. (Reuters)

Source :Yahoo Actualités





Ryma Mendy



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo