Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
Afrique et Moyen-Orient
12/12/2007 - 12:41

Sud de l'Irak: triple attentat à la voiture piégée


Ce triple attentat est l'un des plus sanglants en Irak depuis des mois, dans une région où les luttes d'influence entre factions se sont accentuées après le retrait progressif des forces britanniques.



Ces trois attentats à la voiture piégée commis à quelques minutes d'intervalle ont fait 40 morts et des dizaines de blessés mercredi à Amara, dans le Sud irakien à majorité chiite, rapporte la police.

Les bombes ont explosé sur une des grandes artères d'Amara, la capitale de la province de Maïssan située à 365 km au sud de Bagdad. La police a annoncé un bilan de 40 morts et plusieurs dizaines de blessés.

Un responsable de la Santé a fait état de 39 morts et plus de 125 blessés, ajoutant que les hôpitaux de la ville étaient débordés par l'afflux des victimes.

La plupart des victimes ont été tuées ou blessées par les deuxième et troisième bombes, qui ont explosé alors qu'une foule de badauds s'était rassemblée devant un parking où avait eu lieu la première explosion.

La chaîne de télévision Al Fourat, première à annoncer les attentats, a déclaré que deux hommes soupçonnés d'implication avaient été arrêtés.

Le Sud irakien, à majorité chiite, a été largement épargné par les violences qui ont ensanglanté Bagdad et d'autres provinces du pays, mais les tensions restent fortes dans cette région riche en pétrole où des factions rivalisent d'influence depuis le retrait des Britanniques.

Ces luttes de pouvoir opposent notamment les partisans du jeune imam radical Moktada Sadr et son armée du Mehdi au Conseil suprême islamique d'Irak.

Deux gouverneurs de province et de hauts responsables de la police ont été assassinés ces derniers mois.

La province de Maïssan est notamment peuplée par les Arabes Marsh et abrite de nombreux gisements pétroliers. Il y a un an, des affrontements avaient éclaté à Amara entre miliciens et policiers et plusieurs centaines de soldats irakiens avaient dû être dépêchés en renfort.

La Grande-Bretagne doit transférer la semaine prochaine aux forces irakiennes la responsabilité de la sécurité dans la province de Bassorah. Cela mettra fin à ces transferts d'autorité, qui ont déjà eu lieu dans les trois autres provinces que contrôlaient les Britanniques.

Source: http://fr.news.yahoo.com

Yasmina Kehiha










Flashback :
< >

Mercredi 16 Mai 2018 - 16:31 Partagez vos infos ou vos images

Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn