Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
21/01/2011 - 11:32

Suisse: champagne pour les biscuits et points chauds d' Europe

Suisse: champagne pour les biscuits - Le Vatican attend des politiques un comportement exemplaire - Istanbul: l'Iran prêt à discuter échange de combustible avec les Six - Grèce: nouvelle grève contre les réformes - Open d'Australie: Gaël Monfils sorti au troisième tour - L'Espagne veut introduire ses caisses d'épargne en Bourse - Le climat des affaires en Allemagne au mieux depuis 1990



Suisse: champagne pour les biscuits et points chauds d' Europe
 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Suisse: champagne pour les biscuits
Le petit village suisse de Champagne, jusqu'à présent malheureux dans sa lutte pour conserver son nom sur les bouteilles de vin, se consolera avec les biscuits apéritifs. Un accord a été trouvé à ce sujet entre le fabricant local Cornu et les représentants du vin de Champagne français, a annoncé vendredi la société. Cette entente met fin à toutes les procédures judiciaires qui opposaient les deux parties. Le conflit durait depuis une vingtaine d'années, a précisé à l'AP Marc-André Cornu, propriétaire majoritaire de l'entreprise vaudoise et syndic du village. Le Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC), chargé de la protection de l'appellation d'origine contrôlée Champagne, contestait l'utilisation de ce nom par la société vaudoise, fabriquant des produits de boulangerie fine sous la dénomination Champagne, commercialisés dans de nombreux pays. L'accord avec le CIVC permet à la société vaudoise, qui réalise un chiffre d'affaires de quelque 100 millions de francs suisses (76,6 millions d'euros), selon Marc-André Cornu, de "développer son activité commerciale de manière constructive sans porter atteinte à l'appellation d'origine contrôlée Champagne". La signification concrète de l'accord demeure un peu floue. L'entreprise ne pourra pas utiliser la marque Champagne, mais aura la possibilité de mentionner les origines. "Nous nous sommes battus pour cela. C'est le plus important", relève Marc-André Cornu. (AP)

Le Vatican attend des politiques un comportement exemplaire
Le Vatican a indirectement évoqué jeudi le scandale sexuel qui éclabousse Silvio Berlusconi en soulignant que les hommes politiques devaient faire preuve d'une "solide moralité" et avoir un "comportement exemplaire" dans leur vie privée. Le cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d'Etat du Saint-Siège, a précisé en marge d'une cérémonie religieuse que le Vatican était "particulièrement inquiet" des conséquences de ce scandale sur les familles et les jeunes. "L'Eglise incite et invite chacun, et avant tout ceux qui ont des responsabilités publiques dans les secteurs administratifs, politiques et judiciaires, à faire preuve de la plus solide moralité, de sens de la justice et de la légalité", a dit le numéro 2 du Vatican. Les hommes politiques, a-t-il poursuivi, doivent avoir un "comportement exemplaire" et se consacrer avant tout aux "problèmes qui se posent à la société italienne". Les appels à la démission du président du Conseil se sont multipliés depuis la publication d'un rapport remis à la Chambre des députés dans lequel le parquet de Milan l'accuse d'avoir eu des relations sexuelles tarifées avec une mineure. Le chef du gouvernement a nié tout rapport avec la jeune fille, Karima el Mahroug, alias "Ruby", âgée de 17 ans au moment des faits, et accuse l'appareil judiciaire d'une "véritable entreprise de persécution". (Reuters)

Istanbul: l'Iran prêt à discuter échange de combustible avec les Six
L'Iran a remis jeudi sur la table l'accord sur l'échange de combustible nucléaire conclu l'an dernier avec le Brésil et la Turquie, à la veille de sa réunion d'Istanbul avec les grandes puissances. En visite à Moscou, Ali Asghar Soltanieh, représentant de Téhéran auprès de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), a déclaré que son pays était prêt à en discuter lors de la reprise de ses discussions avec les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la Grande-Bretagne, la France et l'Allemagne ("P5+1").
La Russie s'est quant à elle prononcée pour que la question d'un assouplissement des sanctions soit évoquée en Turquie, où les négociateurs resteront jusqu'à samedi. Les grandes puissances cherchent à obtenir l'abandon par la République islamique de son programme nucléaire, qu'elles soupçonnent d'avoir des visées militaires, ce que nie l'Iran. L'accord de Téhéran, conclu le 17 mai 2010, prévoit le transfert à l'étranger de 1.200 kg d'uranium iranien faiblement enrichi en échange de combustible nucléaire enrichi à 20% pour alimenter un réacteur de recherches médicales à Téhéran. On estime que les 1.200 kg correspondent en gros à la quantité de combustible nécessaire à la fabrication d'une bombe, à condition que cet uranium soit enrichi à plus de 90%. Mais le texte, inspiré d'une offre avancée en octobre 2009 par l'AIEA, n'a pas convaincu les Occidentaux, les Iraniens ayant plus que doublé leurs stocks dans l'intervalle, et un quatrième train de sanctions a été imposé à Téhéran par le Conseil de sécurité de l'Onu en juin 2010. (Reuters)

Grèce: nouvelle grève contre les réformes

Les médecins et dentistes grecs observaient jeudi une journée de grève de 24 heures pour protester contre la réforme du secteur de la Santé, alors que les pharmaciens, avocats et employés des chemins de fer entamaient leur deuxième jour d'action. Les manifestants contestent la décision du gouvernement de mettre un terme à des années de régulation encadrée de certaines professions, comme les ingénieurs des travaux publics, les architectes et les notaires. (AP)

Open d'Australie: Gaël Monfils sorti au troisième tour
Le Français Gaël Monfils, tête de série numéro 12, a été battu vendredi au troisième tour de l'Open d'Australie de tennis par le Suisse Stanislas Wawrinka, n°19. Après avoir cédé le premier set au tie-break, sept points à quatre, le Parisien s'est effondré et a perdu les deux sets suivants 6-2 6-3. (Reuters)

L'Espagne veut introduire ses caisses d'épargne en Bourse

L'Espagne va contraindre l'ensemble de ses caisses d'épargne régionales à devenir des banques cotées en Bourse, a-t-on appris vendredi de source proche du dossier. Le Fonds de restructuration des banques (FROB), qui dépend de l'Etat espagnol, prévoit de prendre des participations dans ces banques si l'intérêt manifesté par les investisseurs privés est insuffisant. Le lourd endettement des caisses d'épargne ainsi que le coût prévisible de leur éventuel sauvetage pèsent fortement sur les perspectives de Madrid, qui s'efforce de réduire son déficit budgétaire. La Banque d'Espagne et le gouvernement sont en désaccord sur la nécessité de modifier la loi pour accélérer la réforme des caisses d'épargne et la séparation de leurs activités financières et sociales, rapporte le quotidien El Pais. Madrid espère que les établissements seront en mesure de lever des capitaux, ce qui réduirait leur besoin en fonds publics. (Reuters)

Le climat des affaires en Allemagne au mieux depuis 1990
Le climat des affaires en Allemagne s'est à nouveau amélioré en janvier pour atteindre son meilleur niveau depuis la réunification du pays en 1990, selon les résultats de l'enquête mensuelle de l'institut Ifo publiée vendredi. L'indice du même nom, calculé après enquête auprès de 7.000 sociétés, a atteint 110,3 en janvier, contre 109,8 en décembre (chiffre révisé) et 109,3 novembre. Les 39 économistes de marché attendaient un indice à 109,9, stable par rapport à l'estimation initiale donnée pour décembre. La composante des conditions actuelles a augmenté à 112,8 contre 112,9 en décembre et 112,3 en novembre. Le marché attendait 113,4. La composante des anticipations est ressortie à 107,8 après 106,8 (révisé) en décembre et 106,3 en novembre. Les analystes tablaient sur 106,5. Selon Klaus Abberger, économiste à l'Ifo, le secteur manufacturier est complètement sorti de la crise et des embauches sont prévues. (Reuters)

Source : Yahoo Actualités



Ryma Mendy



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo