Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Régions
05/10/2007 - 10:10

Toinou coquillages: Restaurant à Marseille

Voici 40 ans que Toinou offre des huîtres, coquillages et crustacés sur le Cours Saint-Louis à Marseille. Parmi les huîtres proposées, on appréciera les spéciales: Utah Beach, Perles blanches et Prat Ar Coum mais aussi toutes les classiques, comme les Marenne Oleron. La recette de son succès? Qualité, goût, fraîcheur des produits, simplicité, et prix très abordable.



Toinou coquillages: Restaurant à Marseille
Dans ce restaurant marseillais, on aime faire plaisir aux gourmets. L'huître Prat Ar Coum est bercée par l'Aber Benoît et l'Aber Wrac'h, bras de mer qui serpentent dans les terres du Léon, à la pointe de la Bretagne. Ce terroir façonné par l'érosion est le point de rencontre entre l'eau douce d'une rivière et l'océan. C'est un lieu d'échanges rythmés par le va-et-vient des marées. Le plancton, la nourriture de l'huître, y abonde et en le filtrant les huîtres puisent leurs spécificités gustatives. L'huître Perle blanche, née dans les pertuis charentais et sur des parcs de captage dans les estuaires, débute sa croissance dans le bassin ostréicole de Marennes-Oléron. Elle est ensuite acheminée en Normandie dans des parcs situés à Utah Beach (Manche). Après un séjour dans les parcs d'Utah beach, cette huître, au goût iodé très prononcé des produits de pleine mer, revient en Charente-Maritime, dans les bassins de Marennes, où le taux de salinité est moindre. Elle est ensuite affinée en claire pour garantir ce goût inégalé de noisette et légèrement sucré. Vous préférez les moules et crustacés: homards, langoustines, crabes des neiges? Violets de roche? Le restaurant Toinou les propose avec le même savoir-faire. Quand vous pensez ''restaurant à Marseille'', pensez ''Toinou Coquillages'' et embarquez pour un voyage gustatif de grande qualité pour le plaisir du palais.


Sylvie Delhaye / Publireportage






Sylvie Delhaye / Publireportage


1.Posté par Jean Marie Baumont le 24/06/2008 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Peut-être que les habitués sont soignés et bien servis. Quand on est un client occasionnel, ou un nouveau client, on est traité par-dessus la jambe, servi à la limite de l'incorrection. On a l'impr...


Flashback :
< >

Mercredi 16 Mai 2018 - 16:31 Partagez vos infos ou vos images






Partageons sur FacebooK