Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
L'Economie en temps réel et en continu
22/12/2008 - 18:03

Toyota plonge dans le rouge

Tokyo- Le géant automobile japonais Toyota a annoncé ce lundi qu'il subira la première perte d'exploitation de son histoire lors de l'exercice 2008-2009, en raison de l'effondrement du marché mondial qui entraîne pour le groupe "une situation d'urgence sans précédent".



La crise de l'industrie automobile n'épargne aucun constructeur, même le plus solide d'entre eux. Lundi 22 décembre, le groupe japonais Toyota a annoncé qu'il prévoyait de subir une perte d'exploitation de 150 milliards de yens (1,22 milliard d'euros) sur l'exercice 2008-2009, clos fin mars. Une première depuis soixante-dix ans !

"L'environnement qui nous entoure est de plus en plus difficile. C'est une situation d'urgence sans précédent", a concédé Katsuaki Watanabe, le PDG du constructeur automobile japonais, lors d'une conférence de presse à Nagoya. Depuis des mois, Toyota multipliait les avertissements à la fois sur le plan financier mais aussi sur le plan commercial. Mais la situation s'est considérablement dégradée au cours des dernières semaines.

En novembre, Toyota avait revu en baisse de 63 % son résultat d'exploitation à 600 milliards de yens (4,8 milliards d'euros), contre 1 600 milliards de yens prévus auparavant. En octobre, il avait indiqué que son bénéfice net tomberait à 550 milliards de yens, contre 1 250 milliards, soit une chute de 56 %. Lundi, M. Watanabe a reconnu que celui-ci serait divisé par dix, à 50 milliards de yens. Il a annoncé une réduction drastique des investissements à moins de 1 000 milliards de yens.

M. Watanabe a expliqué cette contre-performance par l'effondrement de ses ventes. Aux Etats-Unis, Toyota n'est pas épargnée par la très mauvaise santé du marché. Au mois de novembre, ses ventes y ont chuté de 34 %. Or, c'est là que Toyota réalise traditionnellement ses plus gros bénéfices. Le constructeur japonais a d'ores et déjà prévu de réduire sa production dans ses sept usines américaines et canadiennes. Depuis trois mois, son usine de San Antonio a stoppé la production de son pick-up Tundra.

Il a décidé de suspendre la construction d'une usine dans le Mississippi. Celle-ci devait accueillir les chaînes de montage de la voiture hybride Prius, jusqu'à présent produite au Japon. Le bâtiment, achevé à 90 %, ne sera pas équipé. Autant dire que la production de la Prius sera reportée après 2010.

En Europe, après plusieurs mois de baisse, les ventes ont chuté de 33,7 % au mois de novembre. Sans compter que les marchés émergents, dont le bon comportement avait permis jusque-là à Toyota de surmonter la débâcle sur le marché nord-américain, commencent eux aussi à donner de sérieux signes de faiblesse.

Le groupe, qui fabrique la célèbre Corolla, la Yaris ou encore la Prius, table désormais sur 7,5 millions de véhicules vendus sur l'exercice 2008-2009 contre 8,913 millions en 2007-2008. Sur l'année calendaire 2008, ses ventes devraient chuter de 4 %, à 8,96 millions, contre 9,366 millions.

"Toyota doit revoir ses orientations stratégiques dans des domaines tels que la répartition géographique de ses investissements, son mix-produits et la vitesse de son expansion. Il s'agira d'un processus difficile qui prendre relativement longtemps", a récemment déclaré Tatsuya Mizuno, analyste chez Fitch. L'agence de notation financière avait abaissé fin novembre de "AAA" à "AA" la dette à long terme du constructeur.

D'autre part, Toyota subit de plein fouet la forte appréciation du yen face au dollar et à l'euro de ces derniers mois. L'impact négatif sur le résultat d'exploitation sera de 200 milliards de yens. Chaque yen gagné contre le dollar et l'euro fait perdre à Toyota 40 milliards de yen de résultat d'exploitation.

Considéré comme un modèle pour le secteur avec huit années consécutives de bénéfices records, le numéro deux mondial en terme de ventes derrière General Motors (9,369 millions sur 2008) doit donc lui aussi fermer des usines, réduire le recours à l'intérim et offrir aux clients des ristournes sans précédent.


Source:Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel





Partageons sur FacebooK

Petites annonces