Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Régions
25/01/2008 - 17:17

Trois gendarmes tués dans les Vosges

STRASBOURG (Reuters) - Quatre personnes, dont trois gendarmes, ont été tuées par un train à l'issue d'une course-poursuite qui s'est achevée sur un passage à niveau à Neufchâteau dans les Vosges, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.



L'accident s'est produit à 1H45. Une patrouille de gendarmerie venait de prendre en chasse un jeune homme "défavorablement connu des services de gendarmerie", qui circulait sans permis de conduire dans une Peugeot 309 volée, a dit à Reuters le capitaine Jean-François Cortot, de la gendarmerie de Lorraine.

Selon la SNCF, la voiture, qui s'était arrêtée devant la demi-barrière du passage à niveau pour laisser passer un train de fret, a franchi la chicane et a été percutée par un second train de marchandises arrivant en sens inverse qui l'a traînée sur six cents mètres.

Les trois gendarmes qui étaient descendus de leur véhicule pour s'approcher du conducteur ont été happés en même temps que lui.

Deux d'entre eux, âgés de 25 et 26 ans, sont morts sur le coup. Le premier devait se marier cet été. La concubine du second attendait un enfant. Le troisième, adjoint volontaire de 21 ans qui avait eu une jambe sectionnée, est décédé à 6H40 au CHU de Nancy.

Selon le procureur d'Epinal, Bernard Marchal, des traces de sang retrouvées sur l'aile avant gauche de la Peugeot, du côté opposé à la locomotive, laissent à penser qu'ils ont été tués par la projection de la voiture dont la carrosserie dépassait d'un mètre cinquante des voies.

Les gendarmes étaient occupés à faire des signaux au conducteur du train, selon le témoignage de ce dernier qui n'a pas vu la voiture et n'a pas eu le temps de s'arrêter.

"On peut penser qu'ils ont eu un geste d'assistance à l'égard du conducteur de la voiture", a dit à Reuters Bernard Marchal.

TOXICOMANIE

L'homme pris en chasse, un habitant de Neufchâteau âgé de 21 ans, était connu pour des faits de toxicomanie et des vols avec violence. Une autopsie sera pratiquée dans la soirée pour savoir s'il conduisait sous l'emprise de produits stupéfiants.

Le président Nicolas Sarkozy a adressé ses condoléances aux familles des victimes, de même que la présidente de la SNCF Anne-Marie Idrac et plusieurs ministres dont Jean-Louis Borloo, ministre de l'Écologie et son secrétaire d'État aux transports, Dominique Bussereau.

Ce dernier a annoncé l'ouverture d'une enquête technique confiée au Bureau d'enquête accident des transports terrestres. L'ouverture d'une enquête judiciaire devait être annoncée dans la journée par le procureur d'Epinal.

Dans un communiqué, le ministre de la Défense, Hervé Morin, "rend hommage au courage et au professionnalisme avec lesquels ces trois militaires ont accompli leur devoir et assure de son soutien la brigade de Neufchâteau et l'ensemble de la Gendarmerie nationale".

Le Premier ministre François Fillon devait se rendre en fin de journée à la brigade de Neufchâteau en compagnie du ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie.

Le directeur général de la gendarmerie, le général Guy Parayre, y était attendu en début d'après-midi.

Gwénaelle Barzic et Gilbert Reilhac



S. D. / Source Web






S. D. / Source Web

Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel






Partageons sur FacebooK