Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Europe
12/05/2006 - 22:26

Tuerie raciste à Anvers

Belgique : un jeune homme d’extrême droite a tué jeudi une femme africaine et une petite fille belge de deux ans, et blessé une femme turque.
Ces crimes sont purement racistes et le jeune homme aurait tué bien d’autres étrangers s’il n’avait pas été stoppé par les forces de l’ordre. Sa sympathie avec l’idéologie d’extrême droite est une histoire de famille. Sa tante est une parlementaire du parti nationaliste Vlaams Belang. et son grand père combattait déjà aux côtés des nazis.
Aujourd’hui vendredi, une marche silencieuse s’est déroulée dans les rues de la ville. Une marche d’incompréhension : « pourquoi ? ».



Tuerie raciste à Anvers
Hans Van Themsche, jeune sympathisant d’extrême droite a froidement abattu 2 personnes dans le centre d’Anvers, jeudi matin.
Muni d’une arme de gros calibre, il a tout d’abord tiré sur une femme turque qui lisait paisiblement sur un banc. Blessée au thorax, ses jours ne sont pas en danger.
Puis il a continué son macabre parcours dans le centre ancien de la ville où il a abattu une femme africaine et une fillette l’accompagnant. Elles sont toutes les deux mortes sur le coup.
Rapidement localisé, il a été interpellé par la police et blessé au ventre.
Anvers est une ville où les tensions sont fortes avec la population immigrée. C’est aussi un bastion important de l’extrême droite en Belgique.
Ces crimes sont purement racistes et le jeune homme aurait tué bien d’autres étrangers s’il n’avait pas été stoppé par les forces de l’ordre. Sa sympathie avec l’idéologie d’extrême droite est une histoire de famille. Sa tante est une parlementaire du parti nationaliste Vlaams Belang. et son grand père combattait déjà aux côtés des nazis.
Aujourd’hui vendredi, une marche silencieuse s’est déroulée dans les rues de la ville. Une marche d’incompréhension : « pourquoi ? ».
300 personnes avec à la main une fleur blanche qui ont marché sur les traces du meurtrier.
Juste un mois après le crime en pleine gare de Bruxelles de Joe, tué par un jeune polonais pour son MP3, la Belgique est encore endeuillée par des actes meurtriers gratuits et haineux.
Le gouvernement craint une escalade des violences envers les communautés immigrées et rappelle que la société belge est une société tolérante et doit le rester.

Chaque être humain, quelle que soit la couleur de sa peau, est un citoyen du monde. Transmettons cette petite phrase d'espoir à tous ceux que nous croisons, pour qu'un jour, nos enfants vivent en paix !



Catherine Connan-Aknin






Catherine Connan-Aknin

Flashback :
< >

Mercredi 30 Mai 2018 - 17:11 La guerre des pauvres n'aura pas lieu

Lundi 9 Avril 2018 - 15:45 Fake news pour les Macron

Mardi 2 Février 2010 - 23:19 Conditons d'Utilisation des Blogs Editoweb





Partageons sur FacebooK

Petites annonces